Vu de Twitter : les Indiennes défigurées à l'acide choquent les Twittos devant "Envoyé spécial"

Vu de Twitter : les Indiennes défigurées à l'acide choquent les Twittos devant "Envoyé spécial"

REVUE DE TWEETS – Jeudi 8 octobre, "Envoyé spécial" sur France 2 consacrait l'un de ses reportages aux femmes indiennes qui ont été aspergées d'acide pour s'être refusées à des hommes. Les Twittos ont été choqués par la barbarie d'une telle pratique.

Chaque jour, en Inde, cinq femmes en moyenne sont aspergées d'acide parce qu'elles ont refusé les "avances" d'un homme. Les caméras d'Envoyé spécial sont parties à la rencontre de ces victimes au visage terriblement marqué. Laxmi, Rupa et Ritu sont non seulement des survivantes, mais des femmes courageuses qui ont décidé qu'elles ne seraient plus des victimes, mais des combattantes.

A LIRE AUSSI >> Victimes d'attaques à l'acide, elles posent pour des photos de mode

Dans une société indienne largement patriarcale, cette pratique semble être aussi courante qu' impunie. Ces témoignages, ainsi que le combat d'Abhilash, membre de l’association indienne Stop Acid Attacks, qui procure assistance médicale et aide à la réinsertion à ces femmes, ont profondément marqué les Twittos. Ces derniers n'avaient pas de mots assez forts pour dénoncer cette barbarie, mais aussi pour montrer leur admiration face au courage des personnes interviewées.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : l'épidémie devrait redémarrer "cet automne", prévient Arnaud Fontanet

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la liste des 48 départements concernés

EN DIRECT - Covid-19 : le pass sanitaire maintenu pour l'instant dans tous les départements

EN DIRECT - Crise des sous-marins : Emmanuel Macron va s'expliquer avec Joe Biden cet après-midi

Aux États-Unis, le Covid a fait plus de morts que la grippe espagnole... et en France ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.