TÉLÉ

REVUE DE TWEETS - M6 proposait ce dimanche 14 août une rediffusion de "Enquête Exclusive" spéciale vacances et arnaques. L'occasion pour les téléspectateurs de voir ou revoir des familles entières escroquées, mais également le traitement scandaleux des tigres en Thaïlande.

Les vacances d'été, l'occasion rêvée pour de nombreux Français d'oublier les tracas du quotidien, s'évader, profiter du soleil et partir loin. Mais pour certaines familles, ces quelques jours peuvent se transformer en véritable cauchemar, comme l'a montré un reportage d'Enquête Exclusive, ce dimanche 14 août. Des personnes peu scrupuleuses profitent de ces trois mois d'été pour arnaquer des vacanciers désireux de se rendre à la mer, ou des touristes qui découvrent de nouveaux pays, comme la Thaïlande.

Des images révoltantes

Et c'est cette dernière destination qui a alerté les twittos et téléspectateurs du programme d'M6, avec notamment cet office de tourisme fictif, qui piège les voyageurs dans de faux circuits touristes qu'ils surpayent. Mais ce qui a particulièrement retenu leur attention c'est ce fameux temple des tigres. Situé dans les environs de Bangkok, il permet aux touristes d'approcher les tigres de près et de prendre des photos. Dans le reportage on découvre des animaux apathiques, allongés, qui se laissent toucher et traîner.
 
Des images qui ont choqués les twittos. Fort heureusement, le temple des tigres a définitivement été fermé en juin dernier, après une descente de la police et l'arrestation de 22 personnes, dont plusieurs moines, pour trafic d'espèces sauvages.
 
UN PEU DE DOUCEUR >>  L’instant meugnon : quand un tigre blanc et un lion deviennent les meilleurs amis du monde
 

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 en Ile-de-France : en réanimation, "les chiffres montent très vite, trop vite"

EN DIRECT - Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron promet "d'intensifier" les actions

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Stéphane, témoin du meurtre de Samuel Paty : "A 30 secondes près, on aurait pu faire quelque chose"

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent