Vu de Twitter : les Twittos n'aiment pas qu'on dise du mal des profs dans "Un soir à la tour Eiffel"

Vu de Twitter : les Twittos n'aiment pas qu'on dise du mal des profs dans "Un soir à la tour Eiffel"

DirectLCI
REVUE DE TWEETS – Mercredi 3 juin, Alessandra Sublet a évoqué deux professions délicates dans son émission "Un soir à la tour Eiffel" sur France 2 : les profs et les avocats. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, les Twittos ont joué les avocats des premiers.

Les profs sont-ils des cancres ? Sont-ils prêts à se remettre en question ? Et vous, les avocats, comment pouvez-vous défendre l'indéfendable ? Quelles sont les questions morales que vous vous posez ? Tels étaient les sujets débattus dans l'émission d'Alessandra Sublet ce soir-là, avec notamment Daniel Picouly, Stéphane Furina, auteur de Pire que les élèves (Pôle Nord), Stéphane Bourgoin, auteur de La Bible du crime (Editions de la Martinière) et les avocats Marie-Alix Canu-Bernard et Victor Zagury.

A VOIR AUSSI >> Alessandra Sublet, Lorie, Patrick Bruel... les people à Roland Garros

Michèle Laroque et Isabelle Nanty, les principales invitées d'Un soir à la tour Eiffel, sont presque passées au second plan devant ces sujets graves. Du côté des Twittos, on s'est vite insurgé devant les propos tenus au sujets des profs. Métier mal-aimé, de durs à cuire, qu'on doit soutenir ne serait-ce que pour le déséquilibre de ce combat quotidien : un seul adulte face à une trentaine d'adolescents en furie ! Même si, parmi ces ados, quelques-uns seront les ténors du barreau de demain...


 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter