Vu de Twitter : les Twittos sauvent la série "Section zéro" sur Canal + d'un naufrage annoncé

TÉLÉ
REVUE DE TWEETS – Lundi 4 avril, Canal + diffusait le premier épisode de "Section zéro", une nouvelle série d'anticipation signée Olivier Marchal. Ereintée par la critique, la série n'évite aucun cliché du polar bien noir et des flics dépressifs, mais il semble qu'elle ait été du goût des Twittos, qui sont même prêts à regarder la suite.

En Europe, dans un futur proche, les États endettés ont renoncé à leur souveraineté au profit de multinationales. Parmi elles, Prométhée, l’une des plus puissantes et dangereuses, étend son emprise sur la Fédération. Sirius, flic idéaliste, veut se battre pour empêcher la disparition du monde dans lequel il a vécu. Il va entrer en résistance et diriger un groupe d’élite, la Section Zéro, qui utilise tous les moyens, y compris l’illégalité et la violence. Pour lui, il s'agit également du combat d’un père et d’un mari pour retrouver les siens.

Cette Section valait un peu plus que zéro

Sur le papier, cette nouvelle série d'Olivier Marchal semblait remplir toutes les conditions d'un joli carton d'audience. Parce que le réalisateur, ancien flic lui-même, a déjà fait ses preuves avec succès dans le genre. Et aussi parce que les récits d'anticipation ont le vent en poupe sur le petit écran. Or les critiques télé ont été très sévères avec ce pilote. Les Twittos, eux, n'ont pas été si difficiles, et ont même été plutôt positifs. Pour eux, cette Section ne méritait pas un zéro pointé.

A LIRE AUSSI >> Cinq choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur Olivier Marchal

Lire et commenter