Vu de Twitter - "Trump pas à mon poste" : quand Cyril Hanouna imagine son émission sous Donald Trump

Vu de Twitter - "Trump pas à mon poste" : quand Cyril Hanouna imagine son émission sous Donald Trump

TRUMPMP - Quelques heures après la victoire de Donald Trump face à Hillary Clinton à l'élection présidentielle américaine, Cyril Hanouna a imaginé un "Touche pas à mon Poste" sous la présidence du futur chef des Etats-Unis. Une séquence surréaliste, symbolique et effrayante.

Les actes plus forts que les mots ? Si Cyril Hanouna et ses chroniqueurs ont assez rapidement débattu sur la victoire de Donald Trump ce mercredi 9 novembre dans "Touche pas à mon Poste", c'est parce que l'animateur phare de C8 avait une idée précise en tête pour la fin de l'émission. Passons sur les références aux Mexicains assez grossières et n'évitant aucun cliché. Arrivent les trois dernières minutes, après la séquence humoristique de Camille Combal, Cyril Hanouna lance la dernière séquence de la soirée : "Trump pas à mon poste".

A quoi doit-on s'attendre ? Tous les chroniqueurs déguisés en Donald Trump, des cheveux sauvages jusqu'au teint orangé ? La construction d'un mur autour des chroniqueurs ? Rien de tout ça. Cyril Hanouna présente une toute nouvelle version de "Touche pas à mon Poste" dans un monde présidé par Donald Trump. Il demande d'abord aux Mexicains de sortir, puis aux femmes. Seuls les hommes restent sur le plateau, avant qu'il ne demande aux gays de partir, Matthieu Delormeau s'exécute, et ordonne finalement aux personnes avec des origines étrangères de quitter les lieux. 

Toute l'info sur

La présidence Donald Trump

Lire aussi

    Quelques secondes plus tard, "TPMP" est vide, seul Cauet reste autour de la table, avant, lui aussi, de partir. C'est avec un plan immobile d'une salle grise et bleue vidée de tout humain que l'émission se termine. Une vision effrayante du futur des Etats-Unis ? Sur Twitter, les internautes ont été nombreux à réagir et applaudir l'initiative de Cyril Hanouna, jusqu'à parler de "symbole".

    Lire aussi

      Les articles les plus lus

      Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire, comment en sommes-nous arrivés là ?

      93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

      Isolement des patients Covid : "Il faut arrêter de contraindre les libertés", estime le Pr Juvin

      Producteur tabassé : le policier soupçonné d'avoir lancé la grenade lacrymogène placé sous contrôle judiciaire

      VIDÉO - "Ça va... plus ou moins" : miraculé, Romain Grosjean donne de ses nouvelles

      Lire et commenter