Vu de Twitter : "Une ambition intime" entre ennui et moqueries

TÉLÉ

REVUE DE TWEETS – Karine Le Marchand présentait ce dimanche 6 novembre, la deuxième édition de son émission controversée"Une ambition intime". Dans une ambiance toujours détendue, elle s'entretenait avec Alain Juppé, François Fillon, Jean-Luc Mélenchon et François Bayrou. Les spectateurs encore une fois très présents sur la twittosphère ont pour beaucoup, témoigné leur ennui.

L'émission débute par le portrait de l'actuel maire de Bordeaux et candidat à la primaire de la droite et du centre, Alain Juppé. Si les twittos s'amusent volontiers des blagues de Karine Le Marchand, beaucoup s'étonnent également du traitement qu'elle accorde à l'affaire des emplois fictifs de la mairie du RPR. Petit rappel des faits : en 2004, Alain Juppé alors président de l'UMP, a été condamné pour « prise illégale d’intérêt » à quatorze mois de prison avec sursis et à un an d’inéligibilité dans cette affaire. Un fait qui est abordé à travers une mise en scène... très légère et discutable selon les Twittos. 

François Bayrou, maire de Pau et président du Modem se dévoilait également ce dimanche soir dans l'émission. Une séquence qui semble avoir pour le moins ennuyé sur Twitter... jusqu'à ce que l'ancien député européen révèle une petite confidence à l'animatrice. Selon lui, certains lui trouveraient une ressemblance avec l'acteur Richard Gere. Une déclaration qui en a fait sourire plus d'un derrière son écran.  

Lire aussi

    Puis, c'est au tour de François Fillon de se confier intimement. Là encore, l'ennui ne tarde pas à poindre. Au point que certains regrettent le premier épisode de l'émission diffusé en octobre dernier. Puis, le portrait finit par surprendre. Entre deux confidences, le candidat à la présidentielle manie un drône, sous les rires amusés de Karine Le Marchand. Une séquence qui a semblé amuser les twittos. Au fil de l'interview, François Fillon a su casser quelque peu son image d'homme politique austère en révélant certaines de ses passions (la photographie, les compétitions sportives, la cuisine...).  

    Le dernier à se confier est le candidat du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon. Karine Le Marchand passe en revue les différents look et styles vestimentaires du député européen, déroutant certains twittos. Autre point marquant de cet entretien, la timidité (pourtant peu évidente) qui caractériserait l'élu. 

    En vidéo

    Ambition intime : Royal refuse sa participation

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter