Djokovic, Williams, Gasquet... le programme très chargé du mercredi 1er juin

TENNIS

APRÈS LE DÉLUGE - Après un lundi inexistant, un mardi au temps de jeu très restreint (mais assez pour être remboursé), la journée de mercredi est celle des rattrapage, entre fin des huitièmes et début des quarts.

Dix-huit matches de simple mercredi. Oui nous sommes bien en deuxième semaine de Roland-Garros et le programme sera très chargé, voire très serré. Mardi jusqu’au dernier moment, l’organisation du tournoi a bien tenté de programmer une heure de reprise des matches après la deuxième interruption de la journée : 18 heures, 18 h 30 puis 19 heures, au final personne n’a pu rejouer. Lundi, déjà, l’ensemble des rencontres n’avait pas débuté. Le lendemain, seuls deux matches sur 12 sont allés à leur terme. L’organisation a donc dû les décaler à mercredi.

A LIRE AUSSI  Roland-Garros : les billets pas remboursés pour deux minutes de jeu... la colère gronde

Pour se donner la plus grande marge possible, la journée commence à 11 heures. Sur le Central et le Lenglen, les sœurs Williams ouvrent le bal. Les organisateurs doivent déjà croiser les doigts en espérant que l’un de ses deux matches, si ce n’est les deux, soit expéditif pour faire avancer le programme.

Le programme sur le court Philippe Chatrier :

L'organisation prévoit un temps "nuageux" pour mercredi

Derrière elles, on retrouvera ceux qui ont commencé leur match aujourd’hui. Même si Novak Djokovic a repris la main face à Roberto Bautista Agut, rien ne dit qu’il expédiera la rencontre en quatre sets. Sur le Lenglen, David Ferrer et Tomas Berdych ont à peine commencé leur match et il y a tout à parier qu’il sera très disputé. Voilà pour le programme avant 14 heures (il faut rester optimiste !). 

Ensuite, le reste de la journée se résumera à deux choses : savoir si la pluie ne va pas de nouveau tomber – mardi déjà l’organisation ne l’avait pas prévu, mercredi, elle annonce de nombreux nuages gris au-dessus de Paris – et voir le match en Richard Gasquet et Andy Murray. Face de gros serveurs (Karlovic puis Isner), le Britannique a fait forte impression lors des deux tours précédents mais une terre un peu lourde pourrait aussi aider le Français à ne pas être pris par le jeu de contre adverse. Avant même, que ces rencontres aient lieu, il semble déjà acquis que les joueurs joueront désormais sans jour de repos. Histoire de rattraper le temps perdu.

Le programme sur le court Suzanne Lenglen :

Lire et commenter