VIDÉO - Coupe Davis : pourquoi le trophée soulevé par la France est un saladier d'argent

DirectLCI
EXPLICATIONS - Ce dimanche, au stade Pierre-Mauroy de Lille, l'équipe de France a remporté sa dixième Coupe Davis face à la Belgique grâce à un ultime succès de Lucas Pouille face à Steve Darcis (6-3, 6-1, 6-0). En guise de trophée, les Bleus ont soulevé un immense saladier. LCI revient sur l'histoire de cette récompense vraiment pas comme les autres.

La Coupe Davis est le Graal du tennis mondial. Le saladier d'argent le plus convoité du monde. Battue en finale en 2002, 2010 et 2014, l'équipe de France a vaincu la malédiction en remportant sa dixième Coupe Davis ce dimanche en l'emportant face à la Belgique trois manches à deux. Le tout seize ans après avoir reçu pour la dernière fois le bol d'argent massif, en 2001 face à l'Australie. Mais au fait pourquoi le trophée est-il un saladier ? 


C'est au printemps 1899 que quatre étudiants de l'université américaine de Harvard, dont Dwight Filley Davis, l'un des meilleurs joueurs de tennis du moment, ont l'idée d'organiser une compétition internationale visant à promouvoir le tennis. Dans la foulée, Davis soumet le projet aux Fédérations américaine et britannique de tennis, qui le valident. Le 7 août 1900, la première rencontre, de ce qu'on appelle alors l'International Law Tennis Challenge (qui deviendra la Coupe Davis en 1945 à la mort de son créateur), met aux prises les équipes des États-Unis et de Grande-Bretagne. Les Américains l'emportent sur le score net de 3-0.

Une trophée repensé au fil du temps

Selon la légende, la première version du trophée remis au vainqueur - un saladier à punch - aurait été emprunté à la grand-mère de Dwight Filley Davis. D'autres croient savoir que le jeune homme aurait décidé d'offrir un bol à punch reçu comme cadeau de mariage que son épouse ne voulait plus voir chez elle. Selon toute vraisemblance, Davis aurait commandé le grand saladier en argent à un orfèvre de Boston, Shreve Crump Low Co, qu'il aurait payé de sa propre poche : 1.000 dollars. Le trophée est alors un plateau en argent massif surmonté d'un saladier de près de 7 kilos et d'une hauteur de 33 centimètres. Édition après édition, les noms des équipes gagnantes sont gravées sur le plateau qui soutient le saladier. Tradition oblige.

En 1932, faute de place pour inscrire le nom des vainqueurs, les organisateurs modifient le trophée initial. Ils conservent le saladier, auquel ils ajoutent un socle en bois d'une trentaine de centimètres, orné de plaques d'argent, une par année. On y retrouve ainsi l'année, le nom des pays participant, le résultat de la finale et la composition des deux équipes finalistes. À partir de 1956, le nom du capitaine figure à son tour sur la récompense. Dans les années 70, il faut rajouter un deuxième étage. Depuis 2004, et l'ajout d'un troisième socle, la Coupe Davis mesure 110 cm de haut, 107 de large pour un poids de... 105 kg, tout de même.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter