Roland-Garros 2018 : Caroline Garcia, la meilleure chance française

TENNIS
DirectLCI
COMPÉTITION - Hommes et femmes confondus, Caroline Garcia apparaît comme la meilleure chance française de ce Roland-Garros. 7e au classement WTA, la joueuse arrive à Paris avec plusieurs victoires références sur terre battue.

Le tennis masculin français fait la grimace. Alors que Jo-Wilfried Tsonga est forfait, Gaël Monfils, Richard Gasquet et Lucas Pouille arrivent, eux, à Paris sans repères sur terre battue, minés par des pépins physiques ou des problèmes de confiance. La seule éclaircie est donc à chercher du côté des femmes, et plus particulièrement de Caroline Garcia.

Septième au classement WTA, la Lyonnaise a enchaîné les bons résultats et présente un bilan encourageant à la fin de sa préparation sur terre battue. La joueuse de 24 ans s’est hissée jusqu’en demi-finale à Stuttgart et Madrid. A Rome, celle qui était allergique à cette surface au début de sa carrière a perdu en quart de finale face à la numéro 1 mondiale Simona Halep, double finaliste de Roland-Garros en 2014 et 2017.


Surtout, Caroline Garcia pourra s’appuyer sur deux matchs référence cette saison sur terre : ses victoires face à Maria Sharapova, double championne de Roland-Garros, au premier tour à Stuttgart (3-6 7-6(6) 6-4) et face à Elina Svitolina, l’une des prétendantes au titre à Paris, en quart de finale à Stuttgart (6-7(4) 6-4 6-2). 

Encore des difficultés face aux vraies terriennes

En revanche, elle a également connu quelques défaites sèches face à de vraies terriennes, comme la Néerlandaise Kiki Bertens (6-2, 6-2 en demi-finale à Madrid) et la Roumaine Simona Halep (6-2, 6-3 en quart de finale à Rome). "C'est une défaite assez sèche au niveau du score. Halep a très bien joué mais j'ai fait beaucoup trop de fautes. Elle a joué à la fois long et précis. Elle m'a complètement neutralisée. Je ne pouvais pas exprimer mon jeu. Je n'ai pas réussi à trouver une solution. Comme je ne pouvais pas la déborder, je partais trop vite à la faute", a analysé la Française à l'issue du match.


En tout cas cette année, elle aura à cœur de faire mieux qu'en 2017, où elle avait atteint les quarts de finale, battue 7-6(3) 6-4 par Karolina Pliskova. Son bon classement actuel pourrait l'aider en l'empêchant de rencontrer un "gros poisson" tôt dans le tournoi.

Plus d'articles

Lire et commenter