Roland-Garros 2018 : comment battre Alexander Zverev ? Les conseils de Tsonga, dernier français à l'avoir fait

TENNIS
DirectLCI
TACTIQUE - Jo-Wilfried Tsonga est le dernier joueur français à avoir battu Alexander Zverev, tête de série numéro 2 de ce Roland-Garros et sérieux prétendant au titre. Alors que l’Allemand pourrait rencontrer Lucas Pouille, "Jo" raconte à LCI comment il avait réussi à le battre en octobre dernier.

"Alexander Zverev est un joueur complet, il a vraiment pas mal de choses dans son jeu." Ce lundi matin sur la terrasse du "Village" de Roland-Garros, où il prenait part à la présentation du programme "BNP Paribas jeunes talents" dont il est le parrain (voir plus loin), Jo-Wilfried Tsonga - forfait pour cette édition 2018 du tournoi parisien - a vanté les qualités du jeune Allemand. Des qualités qui, pour beaucoup, font du joueur de 21 ans l'un des sérieux prétendants au titre cette année. 


De fait, même s’il n’a encore jamais dépassé le 3e tour Porte d’Auteuil, sa demi-finale à Monte-Carlo, sa finale à Rome où il a réussi à accrocher Rafael Nadal, et son titre à Madrid remporté face à Dominic Thiem, plaident en sa faveur.

Toutefois, comme tous les joueurs, Zverev n’est pas invincible. Jo-Wilfried Tsonga est bien placé pour le savoir, lui qui l’a battu 7-6, 6-2 à Vienne, en indoor, en octobre dernier. L’une de ses faiblesses, de l’aveu de "Jo" ? "Il est encore perfectible sur presque tous les coups, il peut s’améliorer sur certains secteurs du jeu." 

Je l’avais forcé à plier les jambesJo-Wilfried Tsonga

C’est fort de ce constat que le Français avait alors choisi d’appuyer là où ça fait mal pour l’Allemand : "Je l’avais fait venir un peu au filet, je l’avais obligé à jouer des coups en-dessous du filet. En fait, je l’avais forcé à plier les jambes." Rappelons qu’Alexander Zverev mesure 1,98 mètre, et qu'il est compliqué pour des joueurs de cette taille-là de descendre au plus bas leur centre de gravité pour "remonter" les balles. "Lui faire des coups en-dessous du filet et le faire monter au filet, c’est là où il est le moins bon."


Le Français conseille également aux joueurs plus âgés - ce n’est pas très dur puisque l'Allemand a 21 ans - de s’appuyer sur leur expérience. "En tout cas, c’est ce que j’avais fait", nous a confié l’ancien numéro 7 mondial, qui, comme de nombreux observateurs du circuit, voit lui aussi Alexander Zverev devenir le successeur de Roger Federer et Rafael Nadal.

La "Team BNP Paribas jeunes talents" qu'est-ce que c'est ?

  • 1Quel budget ?

    La banque, partenaire de la Fédération française de tennis, va investir un million d'euros sur trois ans pour soutenir une vingtaine de joueurs français âgés de 12 à 18 ans. Ces futurs champions bénéficieront donc d'une aide financière mais aussi de cours d'anglais, de gestion d'image et de communication. Le but est d'avoir, d'ici 5 à 10 ans, de nouveaux champions de tennis français.

  • 2Quel jury ?

    Plusieurs professionnels du tennis choisiront chaque année quels jeunes seront soutenus : Jo-Wilfried Tsonga, parrain du programme ; 

    Thierry Champion, directeur du Haut Niveau de la Fédération Française de Tennis ; Thierry Ascione, entraîneur de haut niveau et ancien joueur : Emilie Loit, ancienne joueuse et Vincent-Baptiste Closon, responsable de l’Engagement Tennis de BNP Paribas.

Plus d'articles

Lire et commenter