Roland-Garros 2018 - Gasquet retrouve Nadal au 3e tour : retour sur 20 ans de confrontations

DirectLCI
HISTOIRE - Ces deux-là se connaissent depuis toujours : ils se sont rencontrés pour la première fois alors qu'ils avaient 12 ans. Samedi, à Roland-Garros, ils joueront une nouvelle fois l'un contre l'autre au troisième tour de ce tournoi qu'ils aiment tant, mais où l'un a davantage de réussite que l'autre....

 "J’ai battu Rafael Nadal une fois en 1999 aux Petits As, à Tarbes. Après, c’est zéro" avait déclaré le Français à l’US Open en 2013, avant d’affronter l’Espagnol en demi-finale du Grand Chelem. Effectivement, aujourd’hui, l’Espagnol mène 15 à 0 dans leurs face-à-face (et cela fait dix ans que Gasquet n’a pas pris un set à Nadal). Leur seizième confrontation se tiendra ce samedi 2 juin à Roland-Garros entre les deux jeunes hommes nés à quinze jours d’intervalle, et qui ont passé leur enfance ensemble sur le circuit junior. 


"On s’est rencontrés la première fois quand j’avais 12 ans", s’est souvenu Rafael Nadal en conférence de presse jeudi après sa victoire au troisième tour contre Guido Pella. "Ce sera un bon match contre un bon ami, dans le lieu le plus important de ma carrière qui est aussi un lieu très important pour lui", a assuré l’Espagnol. 

Au moins on m'aura comparé à Rafael Nadal."Richard Gasquet

Richard Gasquet s’est lui aussi souvenu de leurs jeunes confrontations en conférence de presse après sa victoire contre le Tunisien Malek Jaziri. Il est notamment revenu sur l’époque où il était encore comparé à Rafael Nadal. "Elle n’a pas été si longue que cela, la comparaison. Je l’ai eue à 14, 13 ans. A 18 ans, on a un peu arrêté. Plus les années ont passé, moins la comparaison était là. C’est le problème. (…) C’est fini aujourd’hui, c’est clair. J’ai vite vu que la comparaison allait être difficile à tenir. Au moins, on m’aura comparé à lui. Il restera cela", a-t-il expliqué, lucide.


En quinze confrontations, les deux joueurs ne se sont rencontrés qu’une seule fois à Roland-Garros, en 2005. L’Espagnol l’avait emporté 6-4, 6-3, 6-2, déjà au troisième tour. "Ce match était un match très spécial. Nous avions joué un match très difficile à Monte-Carlo, je crois en demi-finale, et nous représentions la nouvelle génération montante, s'est souvenu Rafael Nadal. Il est vrai que tous les deux, nous avions grandi sous les feux des projecteurs, dans toutes les catégories. Il était un peu meilleur que moi. C’était l’étoile montante du tennis français. Donc c’est vrai qu’il y avait eu un peu d’agitation. Mais c’était un match de plus et j’ai eu la chance de le gagner, sans plus".

Eviter le 16-0

Samedi, Richard Gasquet aura à cœur de faire un bon match, même s'il est conscient de jouer contre le meilleur joueur de tous les temps sur terre battue. "J’ai envie de faire un grand match. (…) Je ne vais pas me dire toute la journée que c’est un joueur incroyable. On le sait tous. A moi de faire le maximum et de faire un grand match", a prévenu le Français. Pour ne pas faire passer le compteur de leurs face-à-face à 16-0.

Plus d'articles

Lire et commenter