Roland-Garros 2018 : les 3 joueurs qui peuvent disputer le titre à Rafael Nadal, encore grand favori du tournoi

DirectLCI
CONCURRENCE - Cette année encore, Rafael Nadal arrive à Paris avec le costume de favori. LCI a tout de même choisi de vous présenter les trois joueurs qui pourraient lui donner du fil à retorde ou l'empêcher de remporter son onzième titre à Roland-Garros.

Rafael Nadal arrive à Paris pour remporter son onzième Roland-Garros (du 27 mai au 10 juin). Tête de série numéro 1, l’Espagnol a presque tout raflé sur terre battue cette saison. Il a remporté les Masters 1000 de Monte-Carlo et de Rome, ainsi que le tournoi de Barcelone. Seul l’Autrichien Dominic Thiem l’a battu sur sa surface de prédilection, en quart de finale à Madrid.


Roger Federer absent, le grand vainqueur de la tournée américaine Juan-Martin del Potro et le finaliste 2017 de Roland-Garros Stan Wawrinka en petite forme, qui pourra venir titiller Rafael Nadal cette année à Paris ?

Alexander Zverev

Le numéro 3 mondial au classement ATP sera tête de série numéro 2 à Roland-Garros en raison de la non-participation de Roger Federer. Un avantage considérable pour l’Allemand de 21 ans, assuré de ne pas croiser Rafael Nadal sur sa route avant la finale. Et le match serait alors serré. En effet, lors de la dernière confrontation entre les deux hommes, en finale du Masters 1000 de Rome dimanche dernier, Alexander Zverev a fait trembler le recordman de titres à Roland-Garros et lui a pris un set. L'Espagnol l'a finalement emporté 6-1, 1-6, 6-3, après avoir bénéficié d'une coupure due à la pluie pour se ressaisir.


Surtout, Alexander Zverev a remporté le seul Masters 1000 sur terre battue qui a échappé à Rafael Nadal cette saison, celui de Madrid. Il a battu en finale l'Autrichien Dominic Thiem, qui avait lui-même battu Rafael Nadal en quart de finale.


Il faudra donc compter sur l'Allemand Porte d'Auteuil. "De mes trois dernières semaines, c’est celle de Rome dont je suis le plus fier" a déclaré le jeune joueur depuis la capitale italienne. "Malgré la fatigue je ne suis pas passé loin de battre Rafa. C’est avec ce bagage que je vais arriver à Paris." Même le Majorquin a dit à propos de Zverev : "Il sera là. C’est impossible de ne pas obtenir de bons résultats en Majeurs quand on joue comme il joue. Les cinq sets favorisent toujours les grands joueurs. Et Sacha est un grand joueur."

Dominic Thiem

Après avoir atteint la finale à Madrid, où il a été battu par Alexander Zverev (6-4, 6-4), l’Autrichien de 24 ans n’a pas dépassé le deuxième tour à Rome, battu en trois sets par Fabio Fognini (6-4, 1-6, 6-3). Mais il reste le seul à avoir fait chuter Rafael Nadal sur terre battue cette saison. "Il frappe avec une telle force, une telle violence, que c'est très difficile de le contrer" avait déclaré l'Espagnol à la fin du match. "Je n'ai pas été assez bon en coup droit et en revers pour me créer des opportunités sur son revers", a ajouté Nadal.


Ainsi, s'il devait rencontrer l'homme aux dix Roland-Garros sur son chemin, Dominic Thiem, 8e au classement ATP, partirait peut-être avec un avantage psychologique. Mais en trois sets face au maître de la terre battue, la donne n'est pas la même. En 2017, alors que l'Autrichien avait également fait une bonne saison sur terre battue, les deux hommes s'étaient rencontrés en demi-finale à Paris et Nadal l'avait emporté 6-3, 6-4, 6-0.

Novak Djokovic

On ne donnait pas cher des chances du Serbe avant le tournoi de Rome (défaite en huitième de finale à Monte-Carlo et au deuxième tour à Barcelone et Madrid). Mais Novak Djokovic y a atteint les demi-finale, battu par Rafael Nadal 6-7, 3-6. Pendant plus d'une heure, le vainqueur de l'édition 2016 de Roland-Garros a poussé l'Espagnol dans ses retranchements et l'a mené jusqu'au tie-break. "Rafa a été meilleur dans les moments importants. Mais je ne pense pas qu'il y avait tant de différence, ce qui est une excellente nouvelle pour moi, parce que Rafa est le meilleur joueur de l'histoire sur terre battue. Et qu'il est en très grande forme", a analysé Novak Djokovic après son encourageante défaite.  


Eloigné plusieurs mois des terrains, de Wimbledon 2017 à l'Open d'Australie 2018, puis de nouveau opéré du coude après Melbourne, le Serbe a dégringolé au classement ATP, où il est aujourd'hui 22e. A Paris, l'ancien numéro 1 mondial sera tête de série numéro 20, ce qui l'expose à rencontrer une autre tête de série mieux classée que lui dès le troisième tour. Mais s'il joue comme à Rome et qu'il retrouve son physique, Novak Djokovic peut créer la surprise et se défaire des adversaires les plus coriaces.

Plus d'articles

Lire et commenter