Roland-Garros : battre l'imbattable Djokovic, le casse-tête de Wawrinka

TENNIS

TENNIS - Quasiment injouable depuis le début de l’année, le n° 1 mondial est le grand favori de la finale de dimanche face au Suisse. Pourtant, Stanislas Wawrinka a les arguments pour gêner Novak Djokovic, à condition de jouer le tennis de sa vie.

Ne pas regarder les stats. Si Stanislas Wawrinka a le malheur de jeter un œil sur les matches que Novak Djokovic a joué depuis le début de la saison, le Suisse pourrait prendre peur. En 2015, sur 47 rencontres disputées, le n° 1 mondial n'en a en effet perdues que… trois (!!!) : contre Roger Federer, Ivo Carlovic et Andy Murray. Un dernier adversaire qui n’a d’ailleurs rien pu faire samedi face au Serbe en demi-finale de Roland-Garros, malgré un match en cinq sets. 

L'entraîneur de l'Ecossais, Amélie Mauresmo, explique à metronews pourquoi : “Andy a réussi à tendre Novak, on l’a vu, dans ses gestes, son jeu, il a été parfois agacé. Mais avoir deux manches de retard sur un joueur comme lui, même si ensuite tu les rattrapes, ça te coûte de l’énergie et c'est très compliqué”. Ne pas avoir de retard à l'allumage, voilà donc une première piste pour Wawrinka. Rafael Nadal, adversaire malheureux de Djoko en quart de finale, dressait d’ailleurs le même constat après sa défaite mercredi.

"Wawrinka va devoir envoyer du lourd"

“Si vous voulez le battre quand il joue au niveau qu’il a en ce moment, il faut être présent dès le début du match, a expliqué en conférence de presse le nonuple vainqueur à Paris. Moi j’ai fait quelques mauvais choix et des erreurs dans les premiers jeux. Ça m’a coûté cher”. L’enjeu pour le Suisse sera donc de ne pas laisser Djokovic dérouler son plan de jeu habituel, et il a les armes pour ça. “Pour le bousculer, ‘Stan’ va devoir envoyer du lourd, le genre de frappe de mule qu’il est capable de sortir, nous explique Henri Leconte. Il faut abréger les échanges et être très agressif, voilà les clés contre Djoko”.

Le trousseau s’alourdit donc un peu mais il ne permettra pas encore d’ouvrir toutes les portes de Djoko. “Le souci avec lui, c’est que même quand il est mal, il a toujours des solutions et surtout du gaz pour renverser le match”, poursuit ‘Riton’. Remporter le défi physique, voilà aussi sur quoi doit aussi s'appuyer Wawrinka, dont la résistance et la puissance lui valent le surnom du “bison”. D’autant plus que de son propre aveu, Djokovic est “épuisé” par sa demi-finale sur deux jours face à Murray, il a une jambe douloureuse et, en plus, le Serbe a une journée de moins de repos que le n° 9 mondial.

Donc si on résume, pour battre le meilleur joueur du monde, il faut : bien démarrer son match, être agressif tout le temps et tenir sur la longueur. Bref, développer un tennis de rêve… Wawrinka peut-il le faire ? Gilles Simon, sorti par le Suisse en 8e de finale, à son petit avis sur la question : “C'est un des rares joueurs qui a pu surclasser Novak sur des passages entiers, alors que personne ne fait cela !”. La finale “de dingue” espérée par Leconte pourrait donc avoir bien lieu.

EN SAVOIR + 
>> 
Revivez la victoire de Serena Williams sur notre live
>>  Retrouvez toute l'actualité de Roland-Garros sur notre page spéciale
  

Lire et commenter