Roland-Garros : comment Gasquet se prépare à l'exploit contre Murray

Roland-Garros : comment Gasquet se prépare à l'exploit contre Murray

TENNIS - Vainqueur solide mais tout de même un peu surprise de Kei Nishikori (n° 6), le Français s'apprête à disputer son premier quart de finale à Paris mardi après-midi. Et malgré la pression et peut-être aussi les problèmes de programmation à cause du mauvais temps, Richard Gasquet (n° 12) et son staff s'estiment prêts à affronter Andy Murray (n°2).

Qu'importe la pluie. Même si la journée de lundi a eu ceci d'historique pour le tournoi que c'est la première fois depuis 16 ans qu'il n'y a eu aucun match à cause des intempéries, du côté de Richard Gasquet, ce fut un jour presque ordinaire. Comme nous l'a confié son entraîneur Sergi Bruguera, croisé lors de la présentation du Trophée des légendes Perrier qui débutent mardi, le Français n'a quasiment rien changé à son programme habituel de veille de match. Même si c'est son premier quart de finale à Roland-Garros, lors d'une édition 2016 décidément très perturbée.

"Richard a fait comme d'habitude : des étirements, un peu de gym pour son dos, des soins, des massages, détaille le double vainqueur du tournoi parisien en 1993 et 1994, qui s'occupe de Gasquet au côté de Sébastien Grosjean depuis février 2014. La seule différence, c'est qu'il s'est entraîné en indoor. Ensuite on a déjeuné tous en ensemble et il est parti chez lui pour se reposer un peu". 

Un train-train indispensable aux champions de haut niveau, chez qui le moindre grain de sable peut dérégler une préparation et mettre une tension négative. "Avant un grand match, le plus important, c'est de rester dans sa bulle, de ne pas écouter tout ce qui se passe autour, estime Marion Bartoli, qui a remporté Wimbledon en 2013. Le staff est aussi là pour ça, pour protéger le joueur de la tension ambiante et surtout maintenir une routine qui rassure".

"Ni fatigué, ni tendu"

Heureux, mais pas euphorique après son succès face à Kei Nishikori dimanche,Gasquet et son clan ont savouré cette qualification mais sans trop en faire. "Ni fatigué, ni tendu", d'après Bruguera, le joueur a profité de la journée de lundi pour se remettre en route et commencer aussi à élaborer une tactique pour contrer Andy Murray. Mardi aussi, dans les heures qui vont précéder le coup d'envoi de la rencontre si le temps le permet, le Biterrois va encore peaufiner ses intentions de jeu. Il veut surtout éviter de connaître le même début de match qu'en 8e, où, mené 4-2 par le Japonais, il s'en était remis à une interruption causée par la pluie, et aussi une mise au point de son coach..., pour se remettre dans le bon sens.

"Il n'y a pas à chercher 50.000 trucs. Contre Murray, il faut mieux servir, réussir à frapper, monter au filet. Il n'y a que comme ça que tu bats de très grands joueurs, avait estimé Gasquet en conférence de presse dimanche soir. J'espère pouvoir mettre ça en place contre lui". Et si au pire le Français n'y arrive pas, il pourra toujours compter sur une averse et un nouveau coup de gueule de Bruguera pour changer tout ça. 

À LIRE AUSSI
>> Djoko, Serena, Gasquet... enfin, si le temps le permet
>> Toute l'actu de Roland-Garros

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Omicron : 464.769 nouvelles contaminations au Covid en 24 heures, un record en France

VIDÉO - Blanquer à Ibiza : "Si c’était à refaire, je choisirais un autre lieu", concède le ministre sur TF1

République Tchèque : une chanteuse meurt du Covid-19 après l'avoir volontairement contracté

EN DIRECT - Grève des enseignants : la manifestation prévue jeudi à Paris ne sera "pas empêchée"

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.