Roland-Garros : face à Nishikori, rien ne sera simple pour Tsonga

Roland-Garros : face à Nishikori, rien ne sera simple pour Tsonga

TENNIS - Dernier Français en lice dans le tournoi, le Manceau est opposé mardi à Kei Nishikori (n° 5) en quart de finale. Un joueur en pleine progression sur terre battue et face auquel Jo-Wilfried Tsonga (n° 15) a toujours eu beaucoup de mal.

Un proverbe japonais dit : “si tu crois tout ce que tu lis, tu ferais mieux de ne pas lire”. Cette maxime, Jo-Wilfried Tsonga a tout intérêt à la faire sienne s’il ne veut pas aller au devant d’une mauvaise surprise face à Kei Nishikori. Car à en croire les observateurs de ce quart de finale, le Français serait presque bien tombé en devant affronter le Japonais. Et s’il est indéniable que le n° 5 mondial n’est pas du niveau d’un Novak Djokovic ou d’un Rafael Nadal, il n’en demeure pas moins un redoutable adversaire.

“Il est vraiment difficile à manœuvrer car il a beaucoup progressé sur terre battue ces dernières années, explique à metronews Paul-Henri Mathieu (n° 125), sorti dès le premier tour par Nishikori. Il prend la balle très tôt, se déplace très vite, joue très tendu et maintenant, il maîtrise parfaitement les glissades. C’est une grosse bataille qui attend Jo”. Et le Manceau en est conscient : “Il est capable de faire des choses incroyable sur un court, prévenait Tsonga après sa victoire en 8e contre Berdych. J'ai eu quelques soucis en jouant contre lui par le passé, donc pour moi, ce sera une chance de prendre ma revanche et de sortir mon meilleur tennis pour essayer d'accéder aux demi-finales”.

VOTEZ >> Tsonga peut-il le faire ?

Nishikori a passé beaucoup moins de temps sur le court

En cinq confrontations, le Français n’en a en effet remporté qu’une, lors du 8e de finale du tournoi de Shanghaï (dur) en 2013. A cette époque, Michael Chang (vainqueur de Roland-Garros en 1989) venait à peine d’intégrer le staff de Nishikori. Mais depuis, le travail de l’Américain commence sérieusement à porter ses fruits. Solidement installé dans le Top 10 depuis près d’un an, celui qui est aussi entraîné par Brad Gilbert (n° en 1990) a surtout gagné en régularité.

Depuis le début du tournoi, le Japonais n'a perdu aucun set, n'a pas eu à jouer son troisième tour face à Benjamin Becker qui a déclaré forfait et a passé moins de six heures en tout sur les courts, contre plus de 8h30 pour le Français... "Il va arriver beaucoup plus frais, et ça, ça peut faire la différence", estime encore PHM, qui voit même Nishikori "capable de créer la surprise cette année". Tsonga sait donc ce qu'il l'attend.

EN SAVOIR + 
>> Suivez tous les matchs de lundi en direct sur notre live
>>  Retrouvez toute l'actualité de Roland-Garros sur notre page spéciale
  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Un rappel vaccinal pour le Covid-19 tous les ans ? "Personne ne sait" mais "c'est plausible", selon Alain Fischer

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

VIDÉO - "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

Covid-19 : pourquoi l'OMS a-t-elle nommé le nouveau variant "Omicron" ?

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : Éric Zemmour reconnaît un geste "fort inélégant" au lendemain de son doigt d'honneur

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.