Roland-Garros : les billets pas remboursés pour deux minutes de jeu... la colère gronde

TENNIS

TENNIS - Après l'annulation complète des matches lundi à cause de la pluie, et un manque à gagner de 2 millions d'euros pour le tournoi, il n'y a eu que 2 h 01 de jeu mardi. Soit pile poil la durée réglementaire pour ne pas rembourser les spectateurs...

C'est tellement gros, qu'on peine à y croire. La règle de remboursement des billets à Roland-Garros est très claire : s'il n'y a pas du tout de matches, les spectateurs sont dédommagés à 100 % (comme lundi), si cela joue entre 1 h et 2 h, c'est 50 % du prix du billet et s’il y a au moins 2 heures de matches, on estime que les gens en ont eu pour leur argent. Et c'est bizarrement pendant très exactement 2 h 01 que Novak Djokovic et Roberto Bautista Agut ont été obligés de jouer sous la pluie sur le central, avant de voir leur match s'arrêter vers 17 heures (à 3-6, 6-4, 4-1), pour ensuite ne jamais plus reprendre...

"Je peux pas imaginer que les mecs soient aussi vicieux"

Le souci étant qu'en fin de journée, les conditions de jeu (du vent et du crachin) étaient pourtant les mêmes qu'un peu plus tôt, sauf qu'on n'a pas demandé aux joueurs de revenir sur le court. Comme si l'organisation avait tout fait pour qu'il y ait au moins deux heures de jeu pour ne pas perdre 2 millions d'euros pour le second jour d'affilée. Cette dernière n'a pour l'instant pas répondu aux multiples demandes d'explications des médias, et c'est une erreur, puisque la théorie du complot et la polémique enflent.

A Roland-Garros, lorsque vous avez un badge presse autour du cou, les spectateurs vous arrêtent pour vous demander si vous faites partie de la Fédération et pour râler : "Si c'est vraiment ça, c'est du foutage de gueule, peste Patrick, trempé d'attendre une reprise qui ne viendra pas. Je peux pas imaginer que les mecs soient aussi vicieux". D'autres franchissent allègrement le pas, et dans les coursives du stade circule déjà la rumeur d'un Djokovic qui ne voulait jouer sous la pluie mais à qui l'organisation aurait fait comprendre l'enjeu de son effort de 2 h 01... Sur les réseaux sociaux, on n’en revient toujours pas de la potentielle manœuvre. 

Seule satisfaction de la journée, comme il y a 1 h 57 de jeu sur les courts annexes, ces spectateurs vont être remboursé à 50 %. Mais ça s'est joué à 3 minutes près...

À LIRE AUSSI
>>  Assiste-t-on vraiment au pire Roland-Garros de l’histoire ?
>> Toute l'actu de Roland-Garros

Lire et commenter