Roland-Garros : Nadal battu, mais pas à terre

Roland-Garros : Nadal battu, mais pas à terre

TENNIS - Dominé par Novak Djokovic en quart de finale mercredi, l'Espagnol essuie seulement là la seconde défaite de sa carrière à Paris. Cette élimination prive Rafael Nadal de la fameuse decima, mais le nonuple vainqueur de Roland-Garros a déjà annoncé qu'il voudrait reprendre son bien l'an prochain.

Comme un léger doute. A voir Rafael Nadal quitter le court Central sous les ovations du public après sa défaite face à Novak Djokovic (7-5, 6-3, 6-1), s'arrêter puis se retourner pour lui aussi saluer cette assemblée qui l'a vu si souvent gagner ici, on pouvait se demander si l'on n'assistait pas à un adieu. Après une année très compliquée (aucun titre gagné) et un classement en berne (l'Espagnol pourrait même sortir du Top 10 mondial si Jo-Wilfried Tsonga va en finale), l'envie de dire stop aurait pu traverser l'esprit de l'ancien Roi de la porte d'Auteuil. Mais 29 ans, qu'il fêtait hier, n'est pas âge à abdiquer, surtout quand on s'appelle Nadal.

"Je n'ai pas envie de parler de dynastie ou de fin de règne, a notamment expliqué l'intéressé après la rencontre. C'est le jeu ! J'ai gagné ici à neuf reprises sur onze participations. Deux défaites en tout (la première en 2009 face à Robin Söderling, en 8e de finale, ndlr), ce n'est pas beaucoup. Ça arrive à tout le monde de perdre". Sauf que ce revers face au n° 1 mondial prend des airs de passation de pouvoir. "Novak joue le tennis de sa vie, il a de grandes chances de remporter le tournoi, a d'ailleurs reconnu Nadal. Mais l'année prochaine, je reviendrai pour essayer de gagner à niveau".

"Rafa a fait de bonnes choses à Rolan-Garros"

Un discours positif qui s'appuie sur réels progrès du "Taureau de Manacor" ces dernières semaines. "Rafa a fait de bonnes choses ici, il n'a pas eu de problèmes physiques, ni de soucis de confiance, confie à metronews Toni Nadal, l'oncle et entraîneur du joueur. C'est juste que pour battre Djokovic en ce moment, il faut jouer son meilleur tennis et il n'a pas réussi à le faire". Il faut dire qu'en dehors d'un premier set accroché, le Serbe a constamment mis sous pression l'Espagnol qui n'a, cette fois, pas pu s'appuyer sur son coup droit pour repousser son adversaire.

Un axe de travail supplémentaire pour le clan Nadal, déjà projeté sur la saison de gazon qui débute lundi. Rafa sera bien présent à Stuttgart, avec en ligne de mire Wimbledon (fin juin) où il a "envie de bien faire". La vie continue donc pour celui qui avait prévenu que perdre à Roland-Garros ne "serait pas la fin du monde". Nadal ne s'était pas trompé, puisque c'est un nouveau qui vient de naître, et il n'en est plus le maître.

EN SAVOIR + 
>> 
Revivez tous les matchs de mercredi sur notre live
>>  Retrouvez toute l'actualité de Roland-Garros sur notre page spéciale
  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 cas ces dernières 24 heures

VIDÉO - Victime de violences conjugales, Camille Lellouche se livre dans "Sept à Huit"

"Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

VIDÉO - Sur les côtes anglaises, les habitants assistent consternés à l'arrivée de centaines de migrants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.