Roland-Garros : Nadal n'a pas tenu la distance face à Djokovic

Roland-Garros : Nadal n'a pas tenu la distance face à Djokovic

TENNIS - Moins spectaculaire qu'annoncé, hormis lors du premier set, ce quart de finale tant attendu a débouché sur une démonstration du Serbe (7-5, 6-3, 6-1). Infligeant à un Rafael Nadal la seconde défaite de sa carrière à Roland-Garros, Novak Djokovic a prouvé qu'il était bien le meilleur joueur du monde en ce moment.

Impressionnant. D'abord accroché dans une première manche de très très haut niveau, de la même veine que la demi-finale mémorable qui avait opposé les deux en 2013 à Roland-Garros, Novak Djokovic a ensuite pu dérouler le tennis incroyable qu'il propose depuis maintenant plusieurs mois. Pourtant, en face, Rafael Nadal a tout tenté, jouant et se déplaçant parfois comme on ne l'avait plus vu faire depuis un an. Mais voilà, le n° 1 mondial est au-dessus, indiscutablement.

En fin stratège, il a varié les coups au bon moment et les a appuyés quand il le fallait. Une merveille de technique, de maîtrise en fond de court et au filet, le tout, auréolé de ce petit soupçon de chance qui accompagne les grands champions (dans le troisième set, Novak a remporté deux jeux sur des balles qui ont d'abord touché la bande du filet), le Serbe a tout.

La page Nadal se tourne, celle de Djokovic s'ouvre

Tout pour ne plus redouter grand monde jusqu'à la fin du tournoi et enfin remporter le seul titre du Grand Chelem qui manque à son palmarès. "J'ai été très agressif et présent sur tous les points, a d'ailleurs reconnu le demi-finaliste après sa victoire. J'ai réussi à appliquer la tactique que je voulais mettre en place et je dois continuer à le faire pour la suite".

Nadal, lui, ne fera pas la fameuse decima (ajouter une victoire à Roland-Garros après ses neuf titres déjà gagné) et confirme que son tennis ne va plus trés bien. Comme un symbole, c'est d'ailleurs sur une double faute qu'il a donné la victoire à son adversaire. L'Espagnol, qui essuie seulement la seconde défaite de sa carrière à Paris (la première remonte à 2009, en 8e de finale face à Robin Söderling), avait prévenu que s'il perdait, "ce ne serait pas la fin du monde". Il ne s'est pas trompé, puisque c'est un autre qui vient de commencer. 

EN SAVOIR + 
>> 
Suivez tous les matchs de mercredi en direct sur notre live
>>  Retrouvez toute l'actualité de Roland-Garros sur notre page spéciale
  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Un rappel vaccinal pour le Covid-19 tous les ans ? "Personne ne sait" mais "c'est plausible", selon Alain Fischer

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

VIDÉO - "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : Éric Zemmour reconnaît un geste "fort inélégant" au lendemain de son doigt d'honneur

Covid-19 : pourquoi l'OMS a-t-elle nommé le nouveau variant "Omicron" ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.