Roland-Garros - Novak Djokovic : "La première fois que j'ai joué Murray, j'avais 11 ans"

TENNIS
TENNIS - Après sa nette victoire contre Dominic Thiem, le numéro 1 mondial est revenu sur sa rivalité avec le Britannique. Et elle ne date pas d'hier...

"Vous devez être ravi de votre prestation aujourd'hui
Oui, c'est ma meilleure prestation depuis le début du tournoi. C'est ce que j'espérais d'ailleurs. Après les quatre premiers tours qui ont été très longs, au fur et à mesure du tournoi, je joue mieux, je monte en puissance, c'est parfait. Je suis ravi de la façon dont j'ai joué.

"Avec Andy ce sera une empoignade physique"

Dominic Thiem est un jeune joueur, est-ce une bonne chose de voir une nouvelle génération de joueur arriver ? 
Oui, tout à fait, c'est vrai. C'est le fer de lance de la nouvelle génération. Il est très puissant. Il a beaucoup de force, de solidité, de variété dans son jeu. Je suis parvenu à gérer son lift qui est très lourd aujourd'hui. Mais, comme je le lui ai dit à la fin du match, je pense qu'on le verra souvent s'il continue à si bien jouer.

Murray vous a battu la semaine dernière mais aussi à Toronto et au Canada. Est-ce que tu penses tout de même avoir l'ascendant psychologique sur lui ? 
Récemment, lors des 12 derniers mois, nous nous sommes rencontrés trois fois, je l'ai battu deux fois. Nous avons disputé deux finales et nous avons remporté une finale chacun. Je pense que c'est l'un des joueurs qui essaie de s'améliorer sans cesse. Je me souviens, lorsque nous avons joué ensemble pour la première fois, nous avions 11 ans. À cette époque, si l'on avait su qu'on rivaliserait à ce niveau-là, on aurait signé tout de suite. Cette rivalité a évolué au fur des années. À mes yeux, je ne pense pas que j'aurai l'avantage lorsque je rentrerai sur le court ou, si j'ai l'avantage, ce sera d'un tout petit pourcentage. Il y a une certitude, en tout cas, avec Andy, ce sera une empoignade physique, c'est toujours le cas avec Andy. C'est pour cela que la journée de repos va me faire du bien. "
 

Lire et commenter