Roland-Garros : Serena va en finale en marchant et bat Bertens, qui était sur une jambe...

TENNIS
TENNIS - Placées le même jour que les demi-finales hommes, en raison des changements programme dus à la pluie, celle entre l'Américaine et la Néerlandaise n'a vraiment pas atteint des sommets. Bien que diminuée, tout comme Kiki Bertens, Serena Williams s'est tout de même qualifiée pour la finale (7-6, 6-4) où elle défendra son titre face à Garbine Muguruza.

C'est mal tombé. Si les spectateurs ont souvent l'habitude de se déplacer plus en nombres pour le tableau masculin que le féminin, cette fois, ils n'avaient pas trop le choix, puisque les demi-finales dames précédaient celles des hommes. Problème, celle qui a opposé Serena Williams (n° 1) à Kiki Bertens (n° 58), n'a pas vraiment enthousiasmé le public du central, qui devra donc attendre le choc entre Stan Wawrinka et Andy Murray pour se réchauffer... Car les deux joueuses sont arrivées diminuées sur la terre battue du Chatrier, une rumeur avance un problème d'adducteur pour l'Américaine, tandis que Néerlandaise souffre d'un mollet. 

Spectacle et niveau de jeu minimums

Résultat, un spectacle et un niveau de jeu minimums, Serena jouant en marchant (bon, en même temps, elle fait un peu tout le temps ça) et Bertens sur une jambe. Celle qui n'avait jusque-là jamais atteint le dernier carré d'un tournoi du Grand Chelem ayant même longtemps hésité à entrer sur le court à cause de sa gêne au mollet gauche... 

Bref, pas les conditions idéales pour bousculer la n° 1 mondiale, qui n'a eu qu'à gérer pour filer vers sa troisième finale en quatre ans, où elle défendra son titre samedi, contre l'Espagnole Garbine Murguruza (n° 4).

À LIRE AUSSI
>> EN DIRECT - Jour de demies à Roland
>> Toute l'actu de Roland-Garros

Lire et commenter