Roland-Garros : une journée sans match, c’est "deux millions d’euros de manque à gagner"

Roland-Garros : une journée sans match, c’est "deux millions d’euros de manque à gagner"

TENNIS - Aucun match n’a pu se tenir lundi, sur les courts de Roland-Garros. La faute à une pluie discontinue qui n’a pas permis aux joueurs de fouler la terre battue du tournoi Porte d’Auteuil. Une journée blanche qui n’est pas sans conséquence au point de vue économique.

Spectateurs entièrement remboursés, boutiques qui tournent au ralenti, publicités non diffusées à la télévision… Au delà du sportif, une journée blanche à Roland-Garros a également d’énormes conséquences au niveau économique. L’annulation de tous les matchs lundi, parmi eux un savoureux Djokovic - Bautista-Agut, représente un énorme manque à gagner pour les organisateurs du tournoi. "De l’ordre de deux millions d’euros", a annoncé Guy Forget lors d’une conférence de presse donnée Porte d’Auteuil.

Un toit indispensable selon Forget

Malgré tout, ce zéro pointé au niveau des recettes ce lundi n’inquiète pas le nouveau directeur du tournoi. "C'est quelque chose de secondaire aujourd'hui, parce que nous dégageons des bénéfices suffisants pour les absorber plus tard", a-t-il assuré. Depuis le début de la quinzaine, le nouveau directeur du tournoi doit faire face à de nombreux imprévus : la pluie, qui a déjà empêché plusieurs matchs de se tenir à l’heure prévue, mais aussi à la cascade de forfaits des principales têtes d’affiches du circuit : Federer, Nadal, Monfils, Tsonga…

A LIRE AUSSI >>  Forfaits, pluies, panne géante... seul Gasquet peut encore sauver ce Roland-Garros galère

Face aux désagréments météorologiques, Guy Forget a de nouveau expliqué le besoin d’un toit qui couvre le court Philippe Chatrier. "Aujourd'hui, la nécessité c'est d'avoir un toit, mais pour que les choses bougent en France, il faut vraiment qu'il y ait une prise de conscienceon a envie d'avancer. Les gens qui viennent sont prêts à payer cher pour voir des matches et ne font pas de politique. Là, ils sont repartis, ils n'ont rien vu. C'est vraiment frustrant. Imaginez que cela se passe demain (mardi) encore... On ne peut pas continuer comme ça", s'est insurgé Forget qui s'est mis en scène dans une vidéo humoristique avec l'Américain John McEnroe à ce propos.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Renvoi du Premier ministre, accusation de "coup d'État", manifestations... Que se passe-t-il en Tunisie ?

Covid-19 : face à l'explosion des cas, la Haute-Corse prend de nouvelles mesures restrictives

EN DIRECT - L'Algérie supprime la quarantaine pour les voyageurs malgré un pic de cas de Covid-19

Normandie : l'alcool en cause dans l'accident qui a tué quatre adolescents de 16 ans

Pass sanitaire, terrasses, obligation vaccinale... Ce que prévoit le projet de loi adopté par le Parlement

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.