Tennis - Azarenka forfait pour le tournoi de Cincinnati : elle se bat pour la garde de son fils

Tennis - Azarenka forfait pour le tournoi de Cincinnati : elle se bat pour la garde de son fils

FORFAIT - Victoria Azarenka vient de renoncer à disputer le tournoi de Cincinnati qui devait démarrer le 14 août prochain. Elle risque de devoir déclarer forfait pour l'US Open, également. En cause : une guerre avec son ex au sujet de la garde de leur petit garçon, Leo.

C'est une décision d'un juge l'empêchant de quitter la Californie qui a poussé la tenniswoman Victoria Azarenka à déclarer forfait. Séparée de son ancien compagnon depuis quelques semaines, la Biélorusse est actuellement aux prises avec la justice américaine pour tenter d'obtenir la garde de son fils, Leo. 

Une affaire portée devant la justice et qui n'est, pour l'heure, pas vraiment favorable à la championne car la juge en charge de l'affaire a décidé que la tenniswoman ne devait pas quitter son lieu de résidence, la Californie, jusqu'à la clôture de l'affaire ... et celle-ci pourrait durer jusqu'en octobre prochain, indique TMZ

Lire aussi

Pour tenter de faire valoir ses droits, Victoria Azarenka a engagé la star des divorces américains, l'avocate redoutée Laura Wasser. Celle-ci a tenté de convaincre la juge de lever cette obligation de rester en Californie en disant que sa cliente était tout à fait disposée à lui payer un billet d'avion et une chambre d'hôtel durant toute la durée du tournoi mais elle s'est heurtée à un refus de la juge. Wasser a également expliqué qu'Azarenka avait une ordonnance de garde valide établie par le pays de résidence du couple, la Biélorussie. Autre refus de la juge américaine. Ce retour de congé maternité vire définitivement au cauchemar pour la sportive.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

Le coronavirus ne sera pas vaincu d'ici la fin de l'année, selon l'OMS

Assouplissement des mesures anti-Covid : pourquoi Emmanuel Macron fixe-t-il un horizon de "4 à 6 semaines" ?

Lire et commenter