US Open : "Pas étonnée" par sa suspension, Mladenovic en remet une couche sur la FFT

TENNIS

ET VLAN - Auteure d'une entrée en lice réussie à l'US Open, Kristina Mladenovic en a profité pour assaisonner la Fédération française de tennis, qui vient de la suspendre.

"Merci à notre FFT si incompétente pour nous avoir gâché ce moment de sport si important dans nos carrières respectives Caroline Garcia et moi !" Depuis ce tweet au napalm posté sur son compte officiel pendant les JO de Rio, le torchon brûle entre Kristina Mladenovic, Caroline Garcia et la Fédération française de tennis (FFT). Suspendues ce dimanche dernier "à titre conservatoire" - tout comme Benoît Paire – pour une série de manquements aux règles de vie de groupe, les deux joueuses participent actuellement à l’US Open. Victorieuse en deux sets (6-4, 7-5) de la Japonaise Nao Hibino pour son entrée en lice, "Kiki" a été invitée à commenter la sanction prononcée contre elle après la rencontre. 

"Ça m’a pas du tout étonnée venant de leur part"- Kristina Mladenovic

"Ça m’a pas du tout étonnée venant de leur part", a-t-elle ainsi confié en conférence de presse, ajoutant que la sanction qui est tombée ne lui "parle pas du tout". Ce qui agace la Nordiste en revanche, c'est le moment choisi par la FFT pour livrer son verdict : la veille de Flushing Meadows. " Par contre, pour ça, ils sont doués de toujours avoir le bon timing pour des annonces..." a t-elle lancé. "On se demande pourquoi ils la font comme ça la veille d’un Grand Chelem, probablement pour vous donner beaucoup de travail, je n’en sais rien…" s'est étonnée, un brin sarcastique, la 37e joueuse mondiale en s'adressant aux journalistes.

"Mais je suis à la Fédération depuis l’âge de 12 ans et je sais comment se font les choses, comment sont les gens et qui y travaille. Ça ne m’a pas plus touché que ça venant d’eux", appuie la jeune femme face aux micros. Les têtes pensantes de la FFT apprécieront...  Craignant de rater la finale de la Fed Cup face à la République Tchèque les 13 et 13 novembre prochain à Strasbourg, Mladenovic espère voir FFT et Fed Cup dissociées dans cet épineux dossier.  Pour moi, la Fédération et la Fed Cup, ce sont deux choses différentes. La Fed Cup, ça se passe extrêmement bien. "Ce qu’on fait depuis des années, c’est, je trouve exceptionnel et respectable. Etre en finale cette année, c’est quelque chose de grand". Mladenovic peut en tout cas compter sur le soutien de sa capitaine en équie de France Amélie Mauresmo, présente en tribunes pour son entrée en lice. Reste à savoir si cela sera suffisant pour adoucir la position de la Fédération...

Sur le même sujet

Lire et commenter