VIDÉO – "Haka" éméché et t-shirts déchirés... Les folles célébrations des Bleus de Yannick Noah pour fêter la 10e Coupe Davis française

DirectLCI
TENNIS – Après plusieurs années de déconvenues, la France a enfin remporté la Coupe Davis dimanche, à Lille. Yannick Noah et ses joueurs ont pu laisser éclater leur joie dans le vestiaire… D’une manière inattendue.

Il a fallu attendre la fin du 5e match, tout au bout d’une finale haletante et indécise, pour voir Yannick Noah enfin esquisser un sourire, ce week-end. Dimanche soir, à Lille, les Bleus, dont il a (re)pris le capitanat fin 2015, ont remporté, après trois années de cruelles désillusions dans la compétition, la 10e Coupe Davis du tennis français. Le dernier vainqueur tricolore de Roland-Garros, en 1983, a gagné son pari. Dans le vestiaire, il a pu laisser éclater sa joie, à la hauteur de l'intensité de son angoisse rentrée des deux jours précédents.

Ça m'a défoncé la gueule, cette culture de la lose.Yannick Noah

Celui qui avait marqué les esprits par son Saga Africa avec ses joueurs sur le court du Palais des sports de Lyon en 1991, quand il avait remporté son premier Saladier d’argent en tant que capitaine, a cette fois innové en saluant dans le vestiaire chacun de ses hommes, staff et joueurs inclus, d’un "haka" pour le moins sommaire, mais totalement hilare et alcoolisé. Regardez.

Quelques minutes auparavant, il y eut un hommage à ceux "qui ne sont pas là, à toute la famille du tennis", puis une vibrante Marseillaise entonnée, à son initiative, avec le public.

Le showman a conclu la communion avec le public par une conférence de presse surréaliste, durant laquelle il a assuré un monologue long de plus de dix minutes, à l’issue duquel plus personne ne se souvenait de la première (et seule) question qui lui fut posée. "C'est dur, parce que quand tu ne gagnes pas pendant seize ans, tout le monde s'habitue à perdre. J'avais oublié ça. Ça m'a défoncé la gueule, cette culture de la lose. C'est dur, la culture de la lose. Très dur, parce que ce n'est plus un match, tu ne joues même plus contre l'adversaire, tu joues même parfois contre des gens de ton équipe, contre ton propre pays qui te ramène à ça, tout le temps", a-t-il notamment lâché.

Selon RMC, l’équipe de France a, après un dîner calme à l’hôtel avec familles et proches, fini la soirée au Network, une boîte de nuit lilloise. La troupe a débarqué aux alentours de 2h30, à l’exception notable de Jo-Wilfried Tsonga, qui a préféré rester dormir… Et de Yannick Noah, arrivé une heure après tout le monde. Bien qu’ils disposaient d’un endroit rien que pour eux dans l'établissement, les Bleus et leur capitaine se sont déhanchés avec les supporters présents, allant jusqu’à déchirer leurs t-shirts. Ces images-là n’ont pas (encore) filtré, mais on voit tout de même assez bien le tableau.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter