VIDÉO : qualifié la finale de Roland-Garros, Djoko fête ça avec les ramasseurs de balles

VIDÉO : qualifié la finale de Roland-Garros, Djoko fête ça avec les ramasseurs de balles

TENNIS - Facile vainqueur du jeune, mais talentueux, Dominic Thiem vendredi (6-2, 6-1, 6-4), le n° 1 mondial disputera sa quatrième finale à Paris. Et même si certains avancent que Novak Djokovic est maudit porte d'Auteuil, le Serbe a quand même fait le show pour le public du Lenglen

Cette année, c'est son truc. Toujours prompt à se mettre le public dans la poche, Novak Djokovic a trouvé pour cette édition 2016 un petit rituel de fin de match. Après chaque succès, comme ce fut le cas vendredi après-midi face à l'Autrichien Dominic Thiem (n° 15), le Serbe se met au milieu de court et par un geste des bras, fait ce lever tour à tout chaque des quatre côtés du stade. D'abord tout lors des premiers tours, puis avec un ramasseur de balles depuis les 8es, le n° 1 mondial a cette fois-ci demandé à tous les ramasseurs du Suzanne Lenglen de le rejoindre.

"J'aimerais jouer aussi bien dimanche"

Et tel un géo au Club Med, Djoko leur a appris sa petite chorégraphie. Tout sourire, le finaliste malheureux de la finale 2015 (perdue contre Stan Wawrinka), mais aussi de celles en 2008 et 2012 (à chaque fois contre Rafael Nadal), a simplement déclaré au micro de Fabrice Santoro qu'il espérait "jouer aussi bien dimanche". Pour l'instant, il semble que le Serbe devra en découdre face à Andy Murray, qui mène deux manches à rien contre Wawrinka. 


À LIRE AUSSI
>> EN DIRECT - Jour de demies à Roland
>> Toute l'actu de Roland-Garros

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon une revue médicale

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

EN DIRECT - Confinement assoupli : c'est aujourd'hui que les Français retrouvent leurs magasins

Qui est Michel Zecler, le producteur tabassé par des policiers ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Lire et commenter