VIDÉO – Séquence émotion à Roland-Garros : l’espagnol Almagro, blessé et en larmes, réconforté par son adversaire Del Potro

VIDÉO – Séquence émotion à Roland-Garros : l’espagnol Almagro, blessé et en larmes, réconforté par son adversaire Del Potro

DirectLCI
FAIR PLAY – C'était la scène tragique et émouvante de la journée à Roland-Garros. L'Argentin Juan Martin Del Potro prenant dans ses bras l'Espagnol Nicolas Almagro, en larmes après avoir abandonné sur blessure.

Jeudi après-midi, sur le court numéro deux de Roland-Garros. L’argentin Del Potro est au service. En face, son adversaire Almagro ne répond plus. Il se tient les genoux, puis la tête, avant de s’écrouler en larmes, inconsolable. Les encouragements du public n’y changeront rien. Les deux hommes étaient à égalité, un jeu partout. Mais la blessure au genou gauche de l’espagnol s'est réveillée, la même qui l'avait empêché de lutter face à Rafael Nadal deux semaines plus tôt à Rome. 

S'il y a quelqu'un qui comprend ces moments-là, c'est moiJuan Martin Del Potro, à l'issue de la rencontre

Juan Martin Del Potro, habitué des blessures, a fait preuve de compassion. Il a rejoint son adversaire, l'a aidé à se relever, raccompagné vers son banc et l'a pris dans ses bras pour tenter de le consoler. "Je sais combien on peut être triste après une blessure, parce que j'en ai eu beaucoup. J'ai essayé de trouver les bons mots, je lui ai dit d'essayer de retrouver son calme, de penser à sa famille, son bébé, aux belles choses en dehors du tennis. S'il y a quelqu'un qui comprend ces moments-là, c'est moi", a expliqué le joueur à l’issue de la rencontre.

Roland-Garros, un mauvais souvenir pour Nicolas Almagro

Des larmes, peut-être, parce que c'est à Paris qu'Almagro avait déjà été contraint d'abandonner il y a trois ans au premier tour face à l'Américain Jack Sock à cause d'un pied gauche abîmé. Opéré du fascia plantaire, le Murcien de 31 ans n'avait pas rejoué avant l'année suivante et n'a jamais retrouvé son meilleur niveau. 


Pour l'heure, Del Potro affrontera le numéro un mondial Andy Murray, qui l'avait battu en finale des JO, ou le Slovaque Martin Klizan (50e). Sera-t-il à 100%? "J'espère. J'ai un jour et demi pour récupérer", a-t-il affirmé... 

Plus d'articles

Sur le même sujet