Attentat de Christchurch : le tueur condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération

Brenton Tarrant écoute le plaidoyer du procureur de la Couronne à Christchurch, le 27 août 202.

L'HEURE DU JUGEMENT - L'Australien Brenton Tarrant a été condamné la prison à perpétuité par la justice néo-zélandaise pour l'attentat perpétré dans deux mosquées, à Christchurch en 2019. 51 fidèles avaient perdu la vie, suscitant une immense vague d'indignation dans le monde entier.

La perpétuité. Le tueur des mosquées de Christchurch, Brenton Tarrant, a été condamné jeudi à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle pour avoir mené l'attentat de Christchurch en 2019, en Nouvelle-Zélande. L'homme d'origine australienne avait tué 51 fidèles au moment de la prière. 

Le juge Cameron Mander a déclaré que derrière l'idéologie "tordue" de Brenton Tarrant se cachait une "profonde haine" qui l'a conduit à attaquer des hommes, des femmes et des enfants sans défense. "Il revient à la Cour d'apporter une réponse de rejet catégorique face à des malfaisances aussi haineuses", a déclaré le juge Cameron Mander en prononçant cette peine sans précédent dans l'histoire judiciaire de la Nouvelle-Zélande.

Toute l'info sur

Attentat islamophobe en Nouvelle-Zélande

Lire aussi

"Sans pitié"

Le magistrat, qui a souligné le très lourd tribut payé par la communauté musulmane néo-zélandaise, a affirmé que l'auteur du terrible carnage a cependant échoué à promouvoir l'idéologie d'extrême-droite. "C'était brutal et sans pitié. Vos actions étaient inhumaines", a déclaré le juge. La Première ministre Jacinda Ardern a réagi à la sentence et a souhaité au tueur de Christchurch une vie de "silence total et absolu".

En vidéo

Christchurch : Brenton Tarrant inculpé, il ne regrette rien

Le 15 mars 2019, Brenton Tarrant avait abattu de sang froid, dans deux mosquées de cette ville du sud de la Nouvelle-Zélande, 51 fidèles pendant la prière du vendredi, suscitant une vague d'indignation dans le monde entier. Il a été reconnu coupable de 51 meurtres, de 40 tentatives de meurtre et d'un acte terroriste, après avoir plaidé coupable en mars.

Le procureur Mark Zarifeh a estimé que ce carnage est "sans précédent dans  l'histoire criminelle de la Nouvelle-Zélande". "L'infraction était motivée par une idéologie raciste et xénophobe bien  ancrée (...) Il est clairement le pire meurtrier qu'ait connu la  Nouvelle-Zélande", a-t-il lancé. Pour Mark Zarifeh, la réclusion à perpétuité était "la seule peine appropriée" pour Brenton Tarrant.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

"Indemnité inflation" : Emmanuel Macron défend son refus de baisser les taxes sur le carburant

EN DIRECT - Covid-19 : une prime exceptionnelle de 400 euros pour les employés des restaurants universitaires

Alec Baldwin réagit après avoir tiré et tué Halyna Hutchins sur le tournage de "Rust"

Procès des attentats du 13-Novembre : "En réalité, il était déjà mort mais l'information n'avait pas été transmise"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.