Attentat de Strasbourg : deux mois de prison ferme pour un jeune qui se réjouissait de l'attaque

Terrorisme
JUSTICE - Un jeune homme âgé de 18 ans a été condamné lundi à deux mois de prison derme pour avoir posté quelques heures après l'attentat de Strasbourg des messages dans lesquels il se réjouissait de ces événements. 16 personnes ont été blessés par Cherif Chekatt le 11 décembre, cinq d'entre elles sont décédées.

Ses messages étaient sans équivoque et ont immédiatement été repérés par les internautes. Lundi, un homme âgé de 18 ans a été condamné à deux mois de prison ferme à Strasbourg pour "apologie du terrorisme" après avoir posté de multiples messages dans lesquels il se réjouissait de la fusillade sur le marché de Noël, a-t-on appris mardi auprès de son avocate.


Le jeune majeur avait publié sur les réseaux sociaux pas moins de 17 messages dans les huit heures suivant l'attentat, qui a fait 5 morts et 11 blessés mardi soir dernier. Des messages cyniques où il affirmait que Strasbourg venait de connaître son "plus beau jour" notamment. Des internautes ont prévenu la police.

Maintien en détention

Il a été condamné lundi à deux mois de prison ferme, avec maintien en détention, et à trois ans de déchéance de ses droits civiques, a indiqué son avocate, Me Tiphaine Ricou.


Celle-ci avait dressé dans sa plaidoirie le portrait d'un orphelin placé de foyer en foyer dès l'âge de trois ans. Le jeune homme a avoué ignorer qu'il pouvait être condamné pour de tels agissements.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat de Strasbourg : le suspect Cherif Chekatt abattu par la police

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter