Burkina Faso : les otages français enlevés au Bénin libérés, deux militaires des Forces spéciales tués

Burkina Faso : les otages français enlevés au Bénin libérés, deux militaires des Forces spéciales tués
Terrorisme

LIBÉRATION - Deux touristes français avaient disparu le 1er mai au cours d'une visite dans le parc national de La Pendjari, dans le nord du Bénin. Ce vendredi, l'Elysée indique qu'ils ont été libérés après une opération militaire au Burkina Faso qui a coûté la vie à deux soldats des Forces spéciales françaises, à qui un hommage sera rendu mardi.

Depuis plus d'une semaine, on n'avait plus de nouvelles d'eux. Deux Français, Patrick Picque et  Laurent Lassimouillas, avaient disparu le 1er mai dernier alors qu'ils visitaient le parc national de la Pendjari, situé dans nord du Bénin. Le corps de leur guide avait été retrouvé sans vie tandis que nos compatriotes demeuraient introuvables. 

Leur libération, annoncée par l'Elysée vendredi 10 mai, a été rendue possible grâce à une opération au Burkina Faso, conduite par les forces françaises dans la nuit précédente, au nord du Burkina Faso. Au cours de cette intervention, deux soldats du commando Hubert spécialisé dans le contre-terrorisme, la libération d’otages et l’action sous-marine avec les nageurs de combat ont été tués. 

Lire aussi

Florence Parly, la ministre des Armées, a salué la mémoire des maîtres Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello. Dans un communiqué, elle a rappelé que "les terroristes qui s'attaquent à la France et aux Français doivent savoir que nous ne ménagerons aucun effort pour les traquer et les combattre". 

Son homologue du ministère des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, a salué "avec émotion le sacrifice des deux militaires français" et a fait part de son "soulagement" après avoir appris la nouvelle.

Outre les deux otages français, une citoyenne américaine et une ressortissante sud-coréenne, vraisemblablement retenues depuis 28 jours, ont également été libérées à l'issue de cette opération qui a également bénéficié du concours de l’opération Barkhane, des forces armées burkinabé et le soutien en renseignement américain, précise le chef d'état-major des Armées. Les Etats-Unis ont d'ailleurs remercié la France pour la libération de sa ressortissante. 

Hommage national aux militaires

Les deux ex-otages français, ainsi que l'ex-otage sud-coréenne, seront accueillis par le président de la République à leur retour à Villacoublay, ce samedi à 17h00, indique l'Elysée. Emmanuel Macron sera accompagné du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, de la ministre des Armées, Florence Parly, et du général François Lecointre, chef d’État-Major des armées.

 

Mardi à 11H, le chef de l’Etat présidera, aux Invalides, une cérémonie d’hommage national aux deux commandos marine tués dans l’opération.

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent