EN DIRECT - Double attentat suicide à Tunis : Daech revendique les attaques

Terrorisme
ATTAQUE - Un policier est mort et huit personnes ont été blessées ce jeudi dans deux attentats commis dans la capitale tunisienne. L'organisation terroriste Etat islamique a revendiqué les attaques. Suivez les dernières informations.

Deux attentats ont été commis ce jeudi à Tunis, en Tunisie. Selon les premières informations, la première attaque, un attentat-suicide, visait une voiture de police qui se trouvait dans le secteur de l'avenue Bourguiba, rue Charles-de-Gaulle , près de l'ambassade de France, en plein centre-ville. L'attaque a tué un policier, et fait quatre blessés. Plusieurs témoins ont raconté avoir entendu une forte explosion avant de voir les blessés au sol. Un deuxième attentat a été commis dans la ville. Il visait, selon le ministère, une caserne de la Garde nationale. Cette deuxième attaque a fait au moins quatre blessés. 


En fin de journée, ces attaques ont été revendiquées par l'organisation terroriste Etat islamique. 

Suivez les dernières informations dans notre live ci-dessous

Live

ENQUÊTE


Selon le porte-parole du pôle antiterroriste, Sofiène Sliti, les deux kamikazes ont utilisé une ceinture explosive. L'un des deux kamikazes a été identifié, a indiqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur Sofiène Zaag à la TV nationale, sans autre précision.

SITES TOURISTIQUES


Malgré le double attentat ayant frappé la capitale tunisienne jeudi, le ministre du Tourisme René Trabelsi a souligné que tous les lieux touristiques restaient ouverts. 


"Par mesure de sécurité, on a évité (jeudi, NDLR) les arrivées de touristes sur l'avenue Bourguiba" principale artère de Tunis où a eu lieu vers 11h du matin locales (10H00 GMT) l'attentat contre des policiers revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), a déclaré le ministre à l'AFP.  "Par contre, ils (les touristes) ont continué leur passage vers (le site archéologique NDLR) Carthage, Sidi Bou Said, le musée du Bardo", de hauts lieux du tourisme près de Tunis, a-t-il ajouté.  


"Demain (vendredi), l'avenue sera ouverte à toute la population et à tous les touristes comme d'habitude", a expliqué le ministre, assurant qu'aucun événement culturel ne serait annulé. 

Urgent

REVENDICATION


 L'organisation terroriste Etat islamique revendique le double attentat suicide perpétré ce jeudi à Tunis, rapporte l'organisme américain de surveillance des mouvements extrémistes SITE. Les auteurs des "deux attaques contre des forces de sécurité tunisiennes dans la capitale sont des combattants du (groupe) Etat islamique", a affirmé l'agence de propagande de l'EI Amaq, citée par SITE.

LE DRIAN "CONDAMNE AVEC LA PLUS GRANDE FERMETÉ"


Le ministre des Affaires étrangères "condamne avec la plus grande fermeté les deux attaques perpétrées aujourd'hui à Tunis, peut-on lire dans une déclaration publiée sur Twitter.

EMMANUEL MACRON "CONDAMNE FERMEMENT" LES ATTENTATS 


Dans un message posté sur Twitter, le président de la République "condamne fermement" les attentats perpétrés dans la capitale tunisienne. "Toutes nos pensées vont aux victimes et à leurs proches", écrit-il, assurant que "la France se tient aux côtés du peuple tunisien dans cette épreuve".

LOCALISATION

CONTEXTE


Beligh Nabli, chercheur à l'IRIS, spécialiste de la Tunisie, revient au micro de LCI sur le contexte dans lequel se sont déroulées ces attaques, évoquant une "situation à la fois économique et politique particulièrement fragile et sous tension qui nourrit d'une certaine manière la tension sécuritaire".

BLESSES


Outre les quatre personnes blessées dans l'attentat visant un véhicule de police sur la principale avenue de Tunis, une seconde attaque perpétrée au même moment contre une caserne de la Garde nationale à Tunis a blessé quatre autres personnes.

DERNIÈRES INFOS


Mezri Haddad, ancien ambassadeur tunisien à l'Unesco, qui évoque "trois attaques" au micro de LCI, revient en détails sur l'heure et les informations connues concernant chacune d'elles.

BILAN


Un policier est décédé dans la première attaque survenue au centre de Tunis, une attaque-suicide visant un véhicule de police, indique le gouvernement.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter