EN VIDÉO - Militaires tués : le dernier adieu au commando Marine Alain Bertoncello dans son village de Haute-Savoie

EN VIDÉO - Militaires tués : le dernier adieu au commando Marine Alain Bertoncello dans son village de Haute-Savoie
Terrorisme

Toute L'info sur

Libération d'otages français au Burkina : l'hommage national aux deux militaires tués

RECUEILLEMENT - Après l'hommage national rendu aux Invalides aux deux militaires du commando Hubert tués dans le nord du Burkina Faso lors d'une opération qui a permis la libération de quatre otages, Alain Bertoncello doit être inhumé dans l'intimité ce samedi en Haute-Savoie à Montagny-les-Lanches.

Live

TÉMOIGNAGE

"Je n’arrive pas à croire que je ne le reverrai plus" : Léa, la compagne d'Alain Bertoncello, parle de son héros

SES AMIS PARLENT DE LUI


Ils étaient présents ce samedi à Montagny-Les-Lanches pour "lui dire au revoir, se remémorer les souvenirs et l'honorer". Plusieurs amis d'Alain Bertoncello, militaires pour certains, sont venus lui rendre un dernier hommage ce samedi, dans le village qui l'a vu grandir. "Il était très perfectionniste, il savait ce qu'il voulait, on avait beau être jeunes, il se démarquait de tout le monde", a témoigné l'une d'entre elles au micro de TF1 quelques instants avant le début de la cérémonie religieuse qui s'est achevée vers 12h.

ÉMOTION


Entamée à 10h30, la cérémonie religieuse s'est achevée vers 12h ce samedi à Montagny-Les-Lanches. L'émotion a gagné la foule quand le cercueil du militaire a gagné l’église sous les applaudissements.

SŒUR 


"Je suis certainement une utopiste mais l'espoir fait vivre plus paisiblement. Alain, tu es quelqu'un qui allait de l'avant, dans la joie et la bonne humeur et nous allons faire de même", a déclaré pendant la cérémonie religieuse l'une des deux sœurs d'Alain Bertoncello, a rapporté France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. 

MEILLEUR AMI


Pas d'écran géant, mais des hauts-parleurs sont installés sur le parvis de l'église. A l'écoute du discours du meilleur ami d’Alain Bertoncello devant l’église, la foule est en larmes, décrit notre confrère de L'Essor Savoyard, sur place. "Je suis tellement fier de toi, tu es le frère que je n’ai jamais eu. Je ne oublierai jamais", a notamment témoigné ce proche.

OVATION


Admis dans l'église au même titre que la famille et les amis d'Alain Bertoncello pour la cérémonie religieuse "dans l'intimité", en cours, des membres du Commando Hubert ont été accueillis sous les applaudissements des centaines de personnes présentes sur le parvis ce samedi.

SURVOL


Peu avant le début de la cérémonie religieuse, à 10h30, deux hélicoptères de l'armée ont survolé Montagny-Les-Lanches.

DÉBUT DE LA CÉRÉMONIE


La famille souhaite une cérémonie "dans l'intimité" mais tout Montagny-les-Lanches, qui l'a vu grandir, a voulu participer samedi aux obsèques d'Alain Bertoncello, ce samedi. Alors que l'hommage religieux débute tout juste à l'intérieur de l'église de Montagny-les-Lanches, des centaines personnes, des habitants ou encore des militaires ayant fait le déplacement depuis tôt ce matin, sont présentes sur le parvis. "On est fier de l'enfant du village qui s'est comporté en héros", a confié l'une d'entre elles à l'AFP.

HOMMAGE


Selon France Bleu Pays de Savoie, près de 600 personnes sont réunies ce samedi devant l'église de Montagny-les-Lanches où doit débuter à 10h30 la cérémonie d'obsèques d'Alain Bertoncello.

INTIMITÉ FAMILIALE 


Seuls la famille, les amis et les militaires du commando Hubert sont admis dans l'église. Des haut-parleurs ont été installés à l'extérieur pour permettre à la population de suivre la cérémonie, prévue à 10h30.

DÉBUT DES OBSÈQUES


Selon nos confrères de France Bleu Pays de Savoie, les obsèques d’Alain Bertoncello ont débuté à Montagny-les-Lanches. Alors que la cérémonie est prévue à 10h30, le cercueil du militaire a été transporté dans l’église, accompagné par une haie d’honneur d’anciens combattants. 

ALBUM DE FAMILLE


Les parents d'Alain Bertoncello, tué en mission au Burkina, ont confié leurs photos de famille au Dauphiné Libéré pour rendre hommage à leur fils disparu, inhumé ce samedi dans l’intimité, chez lui, à Montagny-les-Lanches.

OBSÈQUES 


Alain Bertoncello, 28 ans, un des deux soldats français tués au Burkina, est inhumé ce samedi "dans l’intimité familiale", en Haute-Savoie, sa région d’origine. La cérémonie doit débuter à 10h30.

FIN DES OBSÈQUES


Les obsèques de Cédric de Pierrepont sont terminées, rapporte France Bleu Morbihan. Le cercueil est sorti de l'église de Larmor-Plage, sous les applaudissements d'une centaine de personnes venues rendre un dernier hommage à l'officier. L'enterrement se déroulera ensuite dans la plus stricte intimité familiale, selon nos confrères.

EN IMAGES


Des centaines de personnes ont répondu présentes aux obsèques de Cédric de Pierrepont qui ont eu lieu à Larmor-Plage, dans le Morbihan. Parmi eux, ses proches, des compagnons d'armes mais aussi des anonymes venus rendre un dernier hommage à cet enfant de Bretagne.

"TOUT LE MONDE TE PLEURE TANT"


Selon nos confrères de France Bleu Morbihan, la mère et la compagne de Cédric de Pierrepont ont tour à tour pris la parole. La mère a salué un "héros" qui incarnait "la joie de vivre" avec "un caractère bien trempé". "Ton souhait a été de rentrer dans la Marine Nationale, tu as été commando puis tu as voulu être nageur de combat, quelle fierté !". Elle a ensuite eu une pensée pour Alain Bertoncello et ses proches.


"Tout le monde te pleure tant, tu es un héros aux yeux de tous", a ensuite dit sa compagne. Des témoignages d'un journaliste de France Bleu présent sur place. 

VIDEO


Quelques heures avant les obsèques, l'émotion était déjà vive dans le village. Regardez ce reportage du JT13H de Jean-Pierre Pernaut. 

CEDRIC DE PIERREPONT


Des avions et des hélicoptères ont survolé l'église la ville. Le  cercueil, couvert d'un drapeau français, est entré dans la petite église au son des cornemuses qui ont entonné "La marche de Bruce"  au milieu d'une haie  d'honneur, composée de 40 "bérets verts"

CÉDRIC DE PIERREPONT


Les obsèques de Cédric de  Pierrepont, 33 ans, l'un des deux membres des forces spéciales tués en libérant  des otages au Burkina Faso, ont débuté mercredi après-midi en l'église  Notre-Dame de Larmor-Plage, dans le Morbihan.  Environ 500 personnes, dont de nombreux "bérets verts", se sont rassemblées  sous le soleil sur le parvis de la petite église du XVe siècle de cette ville  balnéaire de 8.000 habitants qui jouxte Lorient. Les cloches ont sonné à 14h15  et le corbillard est arrivé quelques minutes après.  

OBSÈQUES 


Les obsèques des deux soldats auront lieu ce mercredi 15 mai et samedi 18 mai prochain. Celles de Cédric de Pierrepont, 33 ans, auront lieu en début d’après-midi en l’église de Larmor-Plage, dans le Morbihan. Alain Bertoncello, 28 ans, sera inhumé samedi "dans l’intimité familiale", en Haute-Savoie, sa région d’origine. 

MINUTE DE SILENCE


Les députés ont observé une minute de silence à l'Assemblée nationale en hommage à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello.

REPLAY


Voici l'intégralité de la cérémonie d'hommage à revoir en vidéo. 

MACRON

REVOIR - Le discours d'hommage d'Emmanuel Macron aux deux militaires

ASSEMBLÉE NATIONALE


Les députés observeront une minute de silence avant les questions au gouvernement, à 15 heures

HOMMAGE

REVOIR - "Alain Bertoncello avait la bravoure"

HOMMAGE

REVOIR - "Cédric de Pierrepont avait l'âme d'un chef"

HOMMAGE

REVOIR - Les militaires entonnent "Loin de chez nous"

HOMMAGE

Le chant militaire "Loin de chez nous" est entonné, pendant que les cercueils sont acheminés vers l'église Saint-Louis des Invalides. 

La cérémonie aux Invalides est terminée

HOMMAGE

VIDEO - Emmanuel Macron : "La mission était nécessaire"

MACRON

Le chef de l'Etat remet la Légion d'honneur aux deux militaires, Alain Bertoncello et Cédric de Pierrepont.

La Sonnerie aux Morts retentit dans la cour d'honneur des Invalides, avant la minute de silence, puis La Marseillaise

MACRON

"La Nation toute entière se souviendra. Vos deux noms seront gravés aux monuments aux morts de vos communes"

"Les noms des héros ne s'effacent jamais"

"Au nom de la République française, je vous fais chevaliers de la Légion d'honneur"

MACRON

"Ce sont les armées toutes entières qui, ce jour, sont en deuil"

"Nous ne céderons rien des combats pour lesquels vous avez donné votre vie"

"Une vie donnée n'est pas une vie perdue. Celui qui meurt au combat n'a pas seulement accompli son devoir, il a accompli sa destinée"

HOMMAGE

Cédric de Pierrepont : "Il fit de la libération des otages plus qu'un métier : sa raison d'être". "Il avait l'âme d'un chef"

"Alain Bertoncello avait la bravoure. Il se distingua par son engagement contre Daesh"

"Ces officiers mariniers étaient des soldats hors norme, comme peu d'armées dans le monde ont la chance d'en compter"

"Vous que la mort à jamais a unis, voyez la Nation rassemblée aux Invalides pour rendre l'hommage que vous méritez"

MACRON

"Pour sauver la vie des otages, une seule solution : mener l'assaut sans ouvrir le feu"

Les deux militaires "ont bravé la mort pour sauver des vies"

"Les otages furent extraits mais l'ennemi tira à bout portant. Nos deux soldats n'étaient plus. Ils étaient morts en héros pour la France. Morts parce que pour eux, rien n'était plus important que la vie des otages"

DISCOURS

Début de l'hommage d'Emmanuel Macron. "La mission était périlleuse, les ravisseurs déterminés"

"La mission était nécessaire. Encore quelques heures, et les otages étaient aux mains des terroristes maliens"

"Je pense à Sophie Pétronin. La France ne l'oublie pas"

"Ceux qui attaquent les Français doivent savoir que nous ne plions jamais"

FAMILLES

VIDEO - L'émotion des familles, qui échangent avec Emmanuel Macron

CEREMONIE

Les deux cercueils sont sortis de la cathédrale Saint-Louis pour être déposés au centre de la cour d'honneur. Le Bagad interprète "Entre terre et mer"

FAMILLES

Emmanuel Macron traverse la cour des Invalides pour aller à la rencontre des familles des soldats, avec lesquelles il s'entretient un long moment

MACRON

Le président de la République entre dans la cour d'honneur des Invalides et salue l'état-major des armées.

"Aux Champs", puis "La Marseillaise" sont entonnés, avant que le chef de l'Etat ne passe les troupes en revue

PORTRAIT

Cédric de Pierrepont, un militaire "humble et motivé"

Cédric de Pierrepont, tué en libérant deux otages français au Burkina Faso : "On se dit que ça ne peut pas leur arriver"

PORTRAIT

Alain Bertoncello, 28 ans, un soldat qui "aimait faire son travail"

Tué au Burkina Faso en libérant les otages français, Alain Bertoncello "était toujours heureux"

HOMMAGE

VIDEO - L'arrivée des familles des militaires dans l'enceinte des Invalides

HYMNE

La Marseillaise retentit dans l'enceinte des Invalides, alors que les responsables politiques et les familles des soldats arrivent dans la cour d'honneur.


Le Premier ministre, Edouard Philippe, vient d'arriver. Emmanuel et Brigitte Macron sont attendus à 11 heures

Infos précédentes

Ils avaient été enlevés le 1er mai dernier pendant un séjour touristique au Bénin, pays jusque-là épargné par l'insécurité en Afrique de l'Ouest. Patrick Picque et Laurent Lassimouillas, les deux ex-otages français libérés dans la nuit du 9 au 10 mai par les forces spéciales dans le nord du Burkina Faso, ont été accueillis samedi par Emmanuel Macron à l'aéroport militaire de Villacoublay, près de Paris.

Selon les déclarations faites dimanche par le responsable du Centre de crise du Quai d'Orsay, ils sont "très marqués" par ce qu'ils ont vécu et "très affectés" par la mort de leur guide et de celle de deux soldats français lors de l'opération qui leur a permis, en même temps que deux autres otages, d'échapper aux mains d'un groupe djihadiste. 

Deux militaires français tombés en héros

Un hommage national doit avoir lieu mardi aux Invalides pour les deux militaires tombés au combat, Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, salués comme des "héros" par l'ensemble de la classe politique.

Les premiers mots des ex-otages avaient été à leur attention. "Toutes nos pensées vont aux familles des soldats et aux soldats qui ont perdu  la vie", avait déclaré Laurent Lassimouillas, l'un des deux ex-otages, lors de son arrivée à Ouagadougou. "On voulait présenter nos  condoléances tout de suite", avait affirmé devant la presse l'ex-otage, l'air fatigué et éprouvé. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter