Attentat de Strasbourg : comment s'organise la chasse à l'homme ?

Terrorisme

Toute L'info sur

Attentat de Strasbourg : le suspect Cherif Chekatt abattu par la police

TRAQUE - Après l'attaque qui a fait 2 morts et 14 blessés, mardi soir dans le centre-ville de Strasbourg, les forces de l'ordre sont toujours à la recherche du tireur en fuite, "identifié" par les autorités qui ont ouvert une enquête antiterroriste. Quelle est la nature du dispositif déployé ?

Quadriller la ville. C’est l'objectif numéro un des forces de l'ordre qui, depuis mardi soir, vérifient chaque recoin à la recherche du principal suspect de la fusillade qui a fait 2 morts et 14 blessés, sur le marché de Noël de Strasbourg. Un important dispositif a été déployé avec notamment, sur le terrain, plus de 500 hommes mobilisés pour retrouver l'assaillant. 

Parmi eux, une centaine de membres de la police judiciaire, mais également des soldats de l'opération Sentinelle ou des policiers du Raid.

Travail fastidieux

Deux hélicoptères survolent également Strasbourg et ses alentours à la recherche du suspect.  "Des moyens supplémentaires ont été mobilisés par le gouvernement et sont en cours d'acheminement sur Strasbourg", a en outre indiqué Christophe Castaner dans une allocution, précisant cependant que les sites confinés durant toute la soirée, dont des salles de spectacles, des restaurants et des bars, ne l'étaient plus. Depuis mardi soir, un travail fastidieux permet de sécuriser la zone de recherche, quartier après quartier, tous les passants étant notamment interrogés.  

En plus des moyens opérationnels déployés, les policiers disposent d’information précieuses, à commencer par le nom et la photo du principal suspect. Blessé, le Strasbourgeois de 29 ans connu des services de police pour des faits de droit commun et fiché S, est plus facile à repérer. Pour éviter qu'il ne quitte le territoire, les contrôles ont notamment été renforcés à la frontière avec l’Allemagne tandis que le plan Vigipirate a quant à été lui porté au niveau d'urgence attentat.  

Lire aussi

Confinement levé

Trois opérations de police ont notamment été menés dans la nuit de mardi à mercredi dans le quartier de Neudorf où se serait retranché l'assaillant. La première, vers 1 heure du matin, aux abords de la tue d'Epinal, a conduit aux perquisitions de plusieurs maisons restées vaines. Dans le cadre de ce lourd dispositif déployé, tous les habitants du quartier avaient reçu l'ordre de rester confinés chez eux, une mesure levée vers 3h30. 

Une seconde opération du même ordre, menée un peu plus loin, avec des rues bloquées et de nombreux policiers et gendarmes sur le terrain, n’a elle non plus pas permis de mettre la main sur le suspect. Depuis 2 heures du matin, d'autres perquisitions ont été menées cette fois chez les proches du suspect. Ce mercredi matin, selon Reuters, une opération était menée dans le quartier de la cathédrale de la ville.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter