Le Drian assure que la France "multiplie les démarches" pour éviter la peine de mort à quatre djihadistes français

Terrorisme

DÉCLARATION - Au micro de France Inter, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a indiqué mardi que la France multipliait les démarches pour éviter l'exécution de quatre djihadistes français condamnés à mort en Irak.

Interrogé sur France Inter ce mardi à propos du sort des djihadistes français détenus en Irak et condamnés à mort, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a indiqué que la France tentait d'éviter la peine de mort à ces quatre Français. "Nous multiplions les démarches pour éviter la peine de mort à ces quatre Français" a assuré le chef de la diplomatie française, qui explique également s'être entretenu avec le président irakien : "J'ai rappelé à à Barham Saleh notre position : nous sommes contre la peine de mort partout."

"Il y a deux principes, qui ne sont pas contradictoires. Le premier, c'est que ces terroristes-là, parce qu'il s'agit bien de terroristes, qui nous ont attaqués et qui ont été semeurs de mort en Irak, doivent être jugés là où ils ont commis leur crime. Et donc c'est à la justice irakienne de les juger. Deuxièmement, nous sommes tout à fait opposés à la peine de mort. Et nous le disons, y compris pour ces quatre personnes", a déclaré Le Drian.

Lire aussi

Dans le même temps, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, invité sur CNews, a tenu un discours sensiblement identique : "L'Irak est légitime à juger ceux qui ont commis des actes terroristes sur son territoire. C'est une justice indépendante et l'Irak a été meurtri, a été attaqué par ces femmes et ces hommes-là." "Nous sommes opposés à la peine de mort, et donc les autorités consulaires, notre ambassadeur, l'a déjà fait savoir aux autorités irakiennes. Il y a un appel, attendons que l'appel se prononce, ne cherchons pas à nous ingérer dans la justice irakienne", a-t-il ajouté.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter