Le djihadiste français Fabien Clain tué en Syrie, son frère Jean-Michel grièvement blessé

Terrorisme
DirectLCI
TERRORISME - Figure du djihadisme français et voix de l'organisation terroriste qui avait revendiqué les attentats du 13 novembre 2015, Fabien Clain a été tué mercredi par une frappe de la coalition internationale à Baghouz, dernier bastion de Daech en Syrie.

Il était la voix qui, au nom du groupe terroriste État islamique, avait revendiqué les attentats du 13 Novembre 2015 à Paris. Le djihadiste français Fabien Clain est mort mercredi dans une frappe de la coalition internationale dans la ville de Baghouz, qui constitue le dernier territoire tenu par le groupe État islamique en Syrie, a appris LCI de source proche du dossier. Son frère, Jean-Michel Clain, a été grièvement blessé.

Les autorités attendent une analyse ADN pour officialiser la mort du djihadiste français, âgé de 41 ans. On ignore à cette heure si son frère, 38 ans, a été interpellé ou s'il est en fuite. Fabien et Jean-Michel Clain avaient été repérés il y a quelques jours dans la région, indique Franceinfo, qui a révélé la mort de l'aîné. Tous deux font l'objet d'un mandat d'arrêt émis en juin 2018 par les juges d'instruction qui enquêtent sur les attentats du 13-Novembre qui ont fait 130 morts.

En vidéo

Mort du djihadiste Fabien Clain : comment a-t-il été localisé ?

Originaires de La Réunion, Fabien et Jean-Michel Clain ont grandi dans l'Orne. Ils se convertissent à l'islam en 2000 et partent vivre à Toulouse, où ils se radicalisent et deviennent proches de Mohamed Merah, l'auteur des attentats de Toulouse et Montauban en 2012. Fabien Clain est condamné en 2009 à 5 ans de prison dans l'affaire de la filière d'Artigat, qui envoyait des recrues djihadistes au Proche-Orient. Sorti de prison en 2012, il part en Syrie avec sa famille en 2015, où il devient une voix officielle de Daech en français.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter