Minute de silence, lecture, temps pédagogique : ce qui attend les élèves le 2 novembre pour l'hommage à Samuel Paty

Minute de silence, lecture, temps pédagogique : ce qui attend les élèves le 2 novembre pour l'hommage à Samuel Paty

RECUEILLEMENT ET PÉDAGOGIE - La rentrée du 2 novembre sera organisée en plusieurs temps de pédagogie et d'échanges dans les écoles de France afin de rendre hommage à Samuel Paty. Voici ce qui est prévu de la maternelle au lycée.

Expliquer l'indicible aux élèves et leur faire prendre part au deuil de toute la communauté éducative et, au delà, de toute une nation. Tel est l'enjeu de la journée du 2 novembre prochain, date du retour en classe après les vacances de la Toussaint, qui sera consacré à l'hommage à Samuel Paty dans les écoles, collèges et lycées de France. Dans le JDD, Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, a détaillé les trois temps forts qui marqueront cette journée. Des temps qui seront marqués par de la pédagogie et des échanges. 

Toute l'info sur

L'assassinat de Samuel Paty, professeur d'histoire

Attentat islamiste contre Samuel Paty : suivez les dernières informations

Un cadre pour "ne laisser aucun enseignants dans le flou"

Parfois démunis face à cet acte terroriste, les enseignants avaient fait part de leur souhait, via les organisations syndicales, de précisions, concernant cette journée de retour en classe. "Un cadrage clair", comme l'indique Jean-Michel Blanquer, "pour ne laisser aucun enseignant dans le flou". "Ce cadre, nous allons le construire ensemble pour le jour de la rentrée, mais aussi dans la durée, dans le sens d’un renforcement des valeurs de la République", assure le ministre de l'Education dans un entretien au Journal du dimanche.

Dans le secondaire, une minute de silence et la lecture de "Lettre aux instituteurs et institutrices" de Jean Jaurès

La journée du 2 novembre dans le secondaire se décomposera en "trois temps". Dans le secondaire, une première phase permettra aux enseignants de se préparer, "ce qui décalera un peu l’horaire de rentrée des élèves". Dans un second temps avec les élèves, les "principes de l’école et de la République" seront réaffirmés. Enfin, une troisième étape réunira, dans la cour, élèves, professeurs et "partenaires de l’école", "dans le respect des règles sanitaires", pour une minute de silence et la lecture de la "Lettre aux instituteurs et institutrices" de Jean Jaurès. 

Lire aussi

A l'école primaire, un "temps pédagogique" dont le cadre sera donné aux enseignants, aura également lieu. En élémentaire - du CP au CM2 - une minute de silence se tiendra. En maternelle, un simple "temps calme", est prévu.

Les parents ne se mêlent pas de pédagogie. Et toute agressivité d’un parent doit être suivie d’une réaction de l'institution- Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education Nationale

Hormis ces "trois temps" qui rythmeront la journée des élèves et des enseignants, le ministre a par ailleurs assuré que "tous les problèmes liés à la laïcité et à la violence" devaient à l'avenir être signalés et a formé le souhait que la mort de Samuel Paty permette "une prise de conscience collective". "Le problème vient aussi parfois des familles. Il faut donc retrouver cette règle d’airain : les parents ne se mêlent pas de pédagogie. Et toute agressivité d’un parent doit être suivie d’une réaction de l'institution", dit-il. 

Lire aussi

Le ministre a également adressé un message d'"empathie, de solidarité, de cohésion et d'unité", au corps enseignant : "le minimum que nous devons à Samuel Paty, est d'être à la hauteur de la situation". Le rapport de l’inspection générale de l’Education nationale sur "l'enchaînement des faits" sera, par ailleurs, rendu "en début de semaine prochaine" et versé au dossier d'instruction, a indiqué le ministre.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

EN DIRECT - Déconfinement : plus de 60 arrestations lors de manifestations anti restrictions à Londres

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : à Paris, une fin de manifestation tendue où étaient réunis 46.000 manifestants selon l'Intérieur

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter