Daech : la nièce des frères Clain rapatriée en France avec ses enfants

Terrorisme

RAPATRIEMENT - Neuf enfants de djihadistes, âgés de 3 à 13 ans, sont arrivés en France, ce mardi matin à l'aéroport Roissy, avec leurs mères, accueillies par le DGSI et placées en garde à vue. France Inter révèle que l'une d'elles est Jennifer Clain, la nièce des frères Clain, qui avaient revendiqué les attentats du 13 novembre 2015.

Une des nièces des frères Clain est de retour en France. Ses oncles, Fabien et Jean-Michel Clain, deux Français hauts placés dans l'organigramme du groupe État islamique et déclarés morts en février dernier après une frappe de la coalition en Syrie, avaient revendiqué au nom de Daech les attentats du 13 novembre 2015 en France. Jennifer Clain, sous mandat d'arrêt français, avait été appréhendée en juillet dernier avec deux autres femmes et neuf enfants à la frontière turco-syrienne. Ils avaient été transférés à la direction de l'immigration et placés en centre de rétention, en attente d'une expulsion de Turquie.

Selon France Inter et l'AFP, trois femmes djihadistes, dont l'une serait Jennifer Clain, et neuf enfants les accompagnant ont atterri mardi 14 septembre au matin à l'aéroport de Roissy, près de Paris. Pour "la filiation, il reste à effectuer des vérifications mais c'est l'orientation", a déclaré à l'AFP une source proche du dossier. L'épouse du terroriste français Kévin Gonot, pilier de la filière islamiste de Toulouse condamné à mort en Irak le 26 mai dernier pour ses activités au sein de Daech, est revenue sur le territoire avec ses cinq enfants. L'autre femme serait la compagne de Thomas Collange, un autre djihadiste français et demi-frère de Kévin Gonot. Elles ont été placées en garde à vue et doivent être entendues par la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI). Les neuf enfants des deux fratries, âgés de 3 à 13 ans, ont été confiés à l'Aide sociale à l'enfance.

Voir aussi

En vidéo

ARCHIVE - Enfants de djihadistes français : les familles se mobilisent pour les rapatrier

Cette opération, distincte des rapatriements au cas par cas d'enfants en provenance du Kurdistan syrien, s'inscrit dans le cadre des expulsions régulières des djihadistes par la Turquie. Selon les derniers chiffres officiels, cités par France Inter, plus de 130 retours d'enfants en France ont été enregistrés à ce jour. La grande majorité d'entre eux sont âgés de moins de 5 ans.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter