Les Etats-Unis offrent un million de dollars pour retrouver Hamza, le fils d'Oussama ben Laden

Terrorisme
DirectLCI
WANTED - Hamza Ben Laden, fils d'Oussama ben Laden, est activement recherché par les États-Unis. Le "dirigeant émergent d'Al-Qaïda" a juré à plusieurs reprises de venger la mort de son père, tué au Pakistan en 2011. Une récompense d'un million de dollars est offerte pour toute information permettant de le retrouver.

Il était déjà sur la liste noire dressée par Washington. Les États-Unis ont offert jeudi 28 février une récompense pouvant atteindre un million de dollars pour toute information permettant de retrouver Hamza ben Laden, présenté comme un "dirigeant-clé" d'Al-Qaïda. Il est considéré comme le fils préféré - voire le successeur désigné - d'Oussama ben Laden, le fondateur du réseau à l'origine des attentats du 11 septembre 2001, tué en 2011 par les Navy SEAL avec son autre fils Khalid.


Selon le département d'État, qui promet cet argent en échange d'informations "permettant de l'identifier ou le localiser dans n'importe quel pays", Hamza est un "dirigeant émergent" d'Al-Qaïda. "Depuis au moins août 2015, il a publié des messages audio et vidéo sur internet appelant à lancer des attaques contre les États-Unis et leurs alliés occidentaux, et il a menacé des attaques contre les États-Unis pour se venger de la mort de son père", écrit la diplomatie américaine dans un communiqué.

Il a juré de venger son père

Une menace qu'il avait proférée en 2016 : "Nous allons continuer à vous frapper et à vous viser dans votre pays et à l'étranger en représailles à votre oppression des peuples de Palestine, d'Afghanistan, de Syrie, d'Irak, du Yémen, de Somalie et des autres terres musulmanes qui n'y ont pas survécu", assurait-il dans une vidéo de 21 minutes, intitulée "Nous sommes tous Oussama".

Hamza ben Laden est souvent considéré comme le "prince héritier du djihad": des documents, dont des lettres révélées par l'AFP en mai 2015, montrent son père le destinait à lui succéder à la tête du djihad mondial anti-occidental. Parmi des archives saisies lors du raid américain de 2011 au cours duquel il a été tué au Pakistan, et dévoilées fin 2017 par la CIA, figure par ailleurs une vidéo du mariage d'Hamza, apparemment en Iran, avec celle qui serait la fille de Mohammed Atta, pilote du premier avion qui s'est écrasé sur une des tours du World Trade Center à New York. Ce sont les premières images connues d'Hamza à l'âge adulte. Mais, à l'heure actuelle, on ignore s'il se trouve toujours en Iran, en Syrie ou encore en Afghanistan. 

En vidéo

ARCHIVE - Depuis le 11 septembre 2001, New York est l'une des villes les plus sécurisées au monde

Selon des spécialistes des groupes islamistes, le jeune homme, qui serait né vers 1989, dirige le groupe Ansar al-Fourqan, qui attire depuis quelques mois en Syrie les combattants les plus endoctrinés d'Al-Qaïda ou de Daech.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter