À Conflans-Sainte-Honorine, l'émotion reste forte près d'une semaine après le meurtre de Samuel Paty

À Conflans-Sainte-Honorine, l'émotion reste forte près d'une semaine après le meurtre de Samuel Paty

Cela fait près d'une semaine que Samuel Paty a été assassiné. À Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), devant le collège où il a été tué, l'émotion reste particulièrement vive.

Un hommage national a été rendu à Samuel Paty mercredi dernier. Dans le pays, l'émotion était palpable. À Conflans-Sainte-Honorine, devant le collège où il a été assassiné, elle reste particulièrement vive six jours après qu'on l'ait tué. Des bouquets de fleurs ainsi que des messages y sont déposés pour le saluer car désormais, pour tout le monde, il est devenu un symbole de liberté.

Le meurtre de Samuel Paty a autant choqué les petits que les grands. Léa, par exemple, ne parlait plus depuis cinq jours, jusqu'à hier soir, devant l'hommage national rendu au professeur, où les mots ont commencé à sortir. Par ailleurs, une question obsède Isabelle à dix jours de la rentrée : "comment expliquer l'inexplicable ?". Pour cette enseignante qui travaille dans un lycée voisin, "c'est un acte sans nom".

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 22/10/2020 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 22 octobre 2020 des reportages sur l'actualité politique, économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Toute l'info sur

Le 13h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Jackpot record de l'Euromillions : ces gagnants pour qui la chance a (très mal) tourné

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

11% des Français déjà infectés par le Covid-19 : quelles sont les régions les plus touchées ?

EN DIRECT - Loi "Sécurité globale" : 52.350 manifestants en France dont 5.000 à Paris, selon l'Intérieur

"Jean Moulin était un scientifique" : les perles du test de culture G des candidates à Miss France

Lire et commenter