Assassinat de Samuel Paty : quinze personnes en garde à vue, dont des collégiens

Assassinat de Samuel Paty : quinze personnes en garde à vue, dont des collégiens

L'enquête sur le meurtre de Samuel Paty se poursuit. Désormais, quinze personnes sont placées en garde à vue, dont des collégiens qui l'ont désigné à l'assassin.

Le parcours du terroriste constitue un élément clé de l'enquête. Abdoullakh Anzorov a d'abord pris contact avec le prédicateur islamiste Abdelhakim Sefrioui et le père d'un élève qui avait posté une vidéo sur les réseaux sociaux pour exprimer sa colère contre Samuel Paty. Il les aurait sollicité pour "venger le prophète" et "régler le problème à sa manière", mais ces derniers n'ont pas alerté les autorités.

Le jour de l'attentat, Abdoullakh Anzorov se trouvait déjà devant le collège trois heures avant les faits. Il n'avait jamais vu Samuel Paty auparavant et a donc abordé des élèves pour qu'il puisse l’identifier. À 17 heures, lorsque l’enseignant sort, il est désigné par l'un de ces collégiens. Le crime aura lieu quelques minutes plus tard aux abords de l'établissement scolaire. Aujourd’hui, quatre élèves sont placés en garde à vue à la DGSI avec onze autres personnes.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 20/10/2020 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 20 octobre 2020 des reportages sur l'actualité politique, économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Toute l'info sur

Le 13h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon une revue médicale

EN DIRECT - Covid-19 : l'Ordre des médecins pour un "accompagnement" plutôt qu'un isolement des malades

Qui est Michel Zecler, le producteur tabassé par des policiers ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Le journaliste Rémy Buisine a-t-il vraiment refusé de répondre à l'IGPN?

Lire et commenter