Attaque meurtrière à Nice : les habitants de nouveau sous le choc

Attaque meurtrière à Nice : les habitants de nouveau sous le choc

La ville de Nice est une nouvelle fois endeuillée par l'attaque au couteau de ce jeudi. Il y a quatre ans, un terroriste avait tué 86 personnes sur la promenade des Anglais. Les habitants sont à nouveau sous le choc et estiment que l'Etat devrait agir.

Dans les rues de Nice (Alpes-Maritimes) ce jeudi après-midi, nous rencontrons des habitants traumatisés, sidérés par l'attaque au couteau meurtrière dans la basilique Notre-Dame ce matin. Beaucoup de questions mais surtout le souvenir ravivé de l'attentat du 14 juillet 2016 sur la promenade des Anglais où l'ambiance était lourde aujourd'hui. "La blessure ne s'est pas encore refermée", a rappelé une Niçoise, profondément choquée.

Face à la répétition de ces événements meurtriers sur leur territoire, les Niçois attendent désormais des actes forts du gouvernement contre le terrorisme qui a une nouvelle fois endeuillé leur ville. Ils ne veulent pas constamment vivre dans la crainte. "Avec une telle violence, on se demande ce qu'il faut faire. Est-ce que le pouvoir public va être capable de réagir ?...", s'est interrogé un habitant.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 29/10/2020 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 29 octobre 2020 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Toute l'info sur

Le 20h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "La démocratie l'a emporté" : Joe Biden officiellement investi président des États-Unis

EN DIRECT - Stations de ski : pas de réouverture des remontées mécaniques le 1er février

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

La vitamine D protège-t-elle des formes graves du Covid-19 ?

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

Lire et commenter