VIDÉO - L'hommage aux victimes des attentats de janvier 2015, cinq ans après

VIDÉO - L'hommage aux victimes des attentats de janvier 2015, cinq ans après
Terrorisme

TERRORISME - Cinq ans après les attentats de janvier 2015, des hommages ont été rendus aux victimes de Charlie Hebdo, de l'Hyper Cacher et de Montrouge, ce mardi 7 janvier.

Du 7 au 9 janvier 2015, une vague d'attentats jihadistes a déferlé sur la France, à Paris et à Montrouge. Au total, 17 personnes ont été tuées par les frères Kouachi et à Amédy Coulibaly. Un hommage leur a été rendu ce mardi, cinq ans après. 

Les commémorations ont débuté à 11 heures rue Nicolas-Appert, devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, où 11 personnes sont décédées, parmi lesquelles des figures emblématiques du journal, comme son directeur et dessinateur Charb, les caricaturistes Cabu, Wolinksi, Honoré, Tignous et l'économiste Bernard Maris. Les tueurs souhaitaient venger le prophète Mohamed, caricaturé dans le journal satirique.

Lire aussi

Ce sont des minutes que je ne pourrai jamais oublier."- François Hollande

Leurs noms ainsi que ceux de la chroniqueuse et médecin psychiatre Elsa Cayat, du garde du corps de Charb Franck Brinsolaro, du correcteur du journal Mustapha Ourrad et d'un visiteur de passage, Michel Renaud, ont été lus, devant leurs familles et leurs proches.

Plusieurs personnalités politiques ont assisté aux hommages : les ministres de l'Intérieur Christophe Castaner, de la Justice, Nicole Belloubet, et de la Culture Franck Riester, accompagnés du secrétaire d'Etat Laurent Nuñez et de la maire de Paris Anne Hidalgo. L'ancien président de la République François Hollande était également présent. "Ce sont des minutes que je ne pourrai jamais oublier. (…) Et puis j’ai été amené à prendre des décisions très lourdes, notamment lorsqu’il s’est agi de neutraliser les terroristes le vendredi", a-t-il déclaré au micro de TF1.

Le même rituel s'est répété ensuite Boulevard Richard Lenoir, où le lieutenant de police Ahmed Merabet a été abattu par les frères Kouachi, puis porte de Vincennes devant le magasin Hyper Cacher, où Amédy Coulibaly a tué quatre hommes, tous juifs, lors d'une prise d'otages le 9 janvier 2015. Un hommage à la policière municipale Clarissa Jean-Philippe, tuée à Montrouge (Hauts-de-Seine) le 8 janvier 2015 par Amédy Coulibaly, est également prévu mercredi sur les lieux du drame. 

Toute l'info sur

Le 13h

Un procès en mai prochain

Les quatorze suspects soupçonnés d'avoir fourni un soutien logistique aux frères Kouachi et à Amédy Coulibaly seront jugés à Paris du 4 mai au 10 juillet devant une cour d'assises spéciale.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Caricatures religieuses : la colère de plusieurs hommes d'église

Covid-19 : et si le pangolin n'était pas à l'origine de la transmission du virus ?

EN DIRECT - Covid-19 en France : plus de 23.000 personnes hospitalisées, dont près de 3.450 en réanimation

Angleterre, Portugal... Le reconfinement gagne encore du terrain en Europe

Paris : un homme arrêté avec un couteau après un signalement de son père à la police

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent