Attentats du 13 novembre : ils ont sauvé des vies au Bataclan

Attentats du 13 novembre : ils ont sauvé des vies au Bataclan

Il y a cinq ans, quasiment heure pour heure, la France vivait la vague d'attentats la plus meurtrière de son histoire. Ce 13 novembre 2015, plusieurs attaques coordonnées ont fait 130 morts. Le premier policier à être entré dans le Bataclan en témoigne.

C'est l'histoire d'un héros, resté dans l'ombre depuis cinq ans. Greg est policier depuis treize ans. Ce soir-là, il prenait son service à 18 heures 30. "C'était une journée qui semblait lambda, jusqu'à un moment où les premières explosions au Stade de France arrivent", nous raconte-t-il. Il décide, avec son chef d'y aller, mais au même moment, Paris bascule dans l'horreur. À 21 heures 50, les deux policiers ne sont qu'à quelques pas du Bataclan lorsqu'ils reçoivent un appel radio sur une attaque en cours dans la salle de spectacle. Trois minutes plus tard, ils sont sur place, sans savoir ce qui les attend. "On rentre. Et là, c'est compliqué. Y'a des corps de partout, enchevêtrés les uns sur les autres. On voit sur scène un individu, avec une kalach à la main, en train de viser un autre individu sur la scène. Sans parler, on engage le tir. Le terroriste tombe". Ils viennent d'abattre l'un des trois assaillants du Bataclan.

Si ces policiers ont sauvé une dizaine de vies, les unités d'élite, la BRI et le RAID ont ensuite lancé l'assaut. Ils se disent aujourd'hui marqués à vie par cette soirée et gardent en eux la mémoire des 130 victimes du 13 novembre.

Toute l'info sur

LE WE 20H

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 62 blessés parmi les forces de l'ordre, 81 interpellations

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Lire et commenter