La stupeur des Viennois après l’attaque meurtrière

La stupeur des Viennois après l’attaque meurtrière

Au lendemain de l'attaque terroriste à Vienne, les deux millions d'habitants de la capitale autrichienne se sont réveillés comme dans un cauchemar. Vienne était jusqu'à présent comme la ville la plus sûre d'Europe.

Des verres abandonnés lundi soir comme des preuves muettes, mais qui racontent tellement de la soudaineté de l'attaque, de la peur et de la panique. Trois passants et une serveuse abattue juste parce qu'ils trouvaient sur le chemin du tueur. Les habitants ont encore du mal à réaliser. Ravi Kaul, un restaurateur était en plein service à quelques mètres de ce dernier. D'après lui, le tireur a commencé à tirer 40 à 50 coups de feu d'un seul coup. 24 heures après, il est encore sous le choc. Pour lui, c'était terrifiant et le bruit raisonne encore dans ses oreilles.

La ville est sous le choc et l'inquiétude règne. Y a-t-il toujours des risques ? Cette question hante encore les Viennois. À l'image d'un jeune Français témoin de l'attaque qui vit à Vienne depuis deux ans. Alors, l'armée est déployée pour assurer la sécurité et rassurer les habitants. Sur les lieux de l'attentat, quelques Viennois sont venus déposer des fleurs et des bougies. À ces couleurs, se mêle le noir à celui du drapeau symbole du deuil dressé devant les bâtiments publics. Le gouvernement a décrété trois jours de deuil national.

Toute l'info sur

Le 20h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Tempête Aurore : 250.000 foyers privés d’électricité, trains fortement perturbés

Tempête Aurore : ce qui vous attend ce soir et cette nuit de la Bretagne à Paris

Tempête Aurore : une "mini-tornade" frappe une commune du Finistère et détruit une maison

Meurtre de Gabby Petito : des "restes humains" retrouvés près d'affaires de son fiancé en fuite

EXCLUSIF - "On ne connaissait pas Nordahl Lelandais" : pour la première fois, des invités du mariage où a été enlevée Maëlys témoignent

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.