VIDÉO - Militaires français tués au Burkina Faso : "Mon fils a réussi sa mission, tant mieux si les gens sont heureux"

Terrorisme

Toute L'info sur

Libération d'otages français au Burkina : l'hommage national aux deux militaires tués

TÉMOIGNAGE - Jean-Luc Bertoncello, le père d'un des deux commandos Marine qui ont trouvé la mort au combat dans l'opération de libération de quatre otages en Afrique de l'Ouest, a réagi au micro de LCI et TF1. ll témoigne de sa tristesse mais aussi de sa fierté.

"Ce qu'il faut comprendre c'est que mon fils a fait son job". Jean-Luc Bertoncello, le père d'un des deux soldats d'élite qui ont trouvé la mort au combat dans l'opération de libération de quatre otages au Burkina Faso dans la nuit du 9 au 10 mai, a témoigné ce dimanche au micro de LCI. Alain "a réussi sa mission, tant mieux si les gens sont heureux derrière", a-t-il estimé, ajoutant que les militaires "sont là pour ça".

Plus que sa tristesse, le Haut-Savoyard endeuillé a tenu à dire toute sa fierté. "Comment on pourrait ne pas être fier ? Je veux dire, on vient de perdre son fils, si en plus on est triste, si on n'est pas fier, je ne comprendrais pas" a-t-il expliqué. Et d'insister : 

"oui, je suis fier de mon fils, mais je l'étais avant, j'ai trois enfants et j'en suis fier."

Lire aussi

Comme Cédric de Pierrepont, lui aussi tué dans l'opération de sauvetage au Burkina Faso, Alain Bertoncello était l'un des officiers mariniers engagés depuis le 30 mars dernier dans la région du Sahel.

En vidéo

Qui étaient Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, les deux militaires français tués au combat ?

Né en 1991, il avait rejoint en 2011 l'École de maistrance, qui assure la formation initiale des officiers mariniers. Après cinq années au commando Jaubert, spécialisé dans le contre-terrorisme, la libération d'otages et les assauts en mer, il avait rejoint le commando Hubert, basé à Saint-Mandrier, dans le Var, où il était affecté depuis juillet 2017. Il était décoré de la Médaille d'Outre-mer pour le Moyen-Orient ainsi que de la Médaille d'argent de la Défense nationale. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter