"On a vu des personnes sortir de l’église en courant" : le témoignage des commerçants et voisins après l'attaque de Nice

"On a vu des personnes sortir de l’église en courant" : le témoignage des commerçants et voisins après l'attaque de Nice

REPORTAGE - Lors de l'attaque au couteau dans la basilique de Nice jeudi, qui a fait trois morts, des voisins et commerçants ont très vite agi et prévenu les forces de l'ordre, qui ont ensuite très rapidement neutralisé le terroriste. Voici leurs témoignages.

Jeudi, trois personnes ont été tuées, dont au moins une égorgée, à l'intérieur de la basilique Notre-Dame de Nice, lors d'une attaque au couteau dont l'auteur a été interpellé. Avant que les policiers municipaux n’interviennent dans la basilique pour neutraliser le terroriste, ce sont les voisins qui ont été les premiers à réagir. 

Ainsi, un commerçant a très vite appelé les forces de l'ordre, après avoir vu un homme paniqué sortir de l’édifice. "Il m’a dit : 'Monsieur, il faut appeler la police, il y a une femme qui a été décapitée dans la cathédrale.' Je l’ai suivi, je suis allé vers la cathédrale, je voulais rentrer mais je n’ai pas pu, j’imaginais ce que j’allais voir" explique David au micro de TF1. Ce dernier a prévenu les forces de l’ordre en utilisant une borne d’appel d’urgence de la police municipale. "Grâce à ça, on a eu les policiers très rapidement. Ils sont arrivés même pas 30 secondes après", ajoute le commerçant.

Toute l'info sur

L'attaque meurtrière à la basilique Notre-Dame de Nice

Lire aussi

Je tremble des jambes, je n’arrive pas à croire que quelqu’un a fait ça à cette dame.- Amalia, baby-sitter des enfants de Simone, victime de l'assaillant.

Directrice d'une école située juste en face de la sacristie, Mariette Bousquet enseignait lorsque des cris ont retenti depuis l'église. "On a vu des personnes sortir de l’église en courant, s’affolant. On a continué notre formation quelques instants et ensuite on a entendu des tirs, des coups de feu", raconte-t-elle avant d'ajouter : "C’est ce matin qu’on prend vraiment conscience des choses. C’est vraiment compliqué de réaliser ce qu’il s’est passé."

Pour Amalia, baby-sitter des enfants de Simone, l’une des trois victimes de l’assaillant, qui s'était réfugiée dans un restaurant avant de succomber à ses blessures, l'émotion est très forte : "Je tremble des jambes, je n’arrive pas à croire que quelqu’un a fait ça à cette dame qui allait juste prier, c’est tout." Le gérant du restaurant où s'est réfugiée Simone a raconté la scène à une riveraine, qui la rapporte à TF1 : "La dame est sortie de l’église en sang et s’est réfugié dans son établissement. Ils ont aidé cette dame mais malheureusement elle est partie."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Jean Moulin était un scientifique" : les perles du test de culture G des candidates à Miss France

Non, l'application TousAntiCovid ne sera pas indispensable pour entrer dans un supermarché

EN DIRECT - Covid-19 : Emmanuel Macron appelle à "ne pas reproduire les erreurs de la dernière fois"

Un troisième mystérieux monolithe de métal découvert, en Californie cette fois

EN DIRECT - Mort de VGE : l'ancien Président sera enterré à Authon ce samedi

Lire et commenter