"On est passé entre les balles" : plusieurs témoins racontent l'attaque de Strasbourg

Terrorisme

Toute L'info sur

Attentat de Strasbourg : le suspect Cherif Chekatt abattu par la police

TÉMOIGNAGES - Une fusillade dans les rues du centre-ville de Strasbourg a fait 2 morts et 14 blessés, mardi soir. Le tireur, toujours en fuite, est activement recherché par les forces de l'ordre. En état de choc, plusieurs témoins ont raconté la scène à LCI.

Ce mardi soir, un homme a causé le chaos dans Strasbourg en ouvrant le feu à plusieurs reprises dans le centre-ville, faisant 2 morts et 14 blessés. Toujours en fuite, l’auteur de l’attaque est activement recherché par les forces de police, mobilisés à hauteur de 350 policiers. Le plan "urgence attentat" a d’ores et déjà été activé.

De nombreux témoins, présents au moment du drame, ont raconté la scène au micro de LCI. "Il était à peu près 19h55, on allait au yoga, ça commençait à courir dans tous les sens, ça venait de tirer. Les gens ne savaient pas trop où aller. Nous avons pu entrer dans la salle de yoga, et en surplomb, nous avons vu ces gens qui étaient par terre, ils saignaient …" a témoigné Gaston-Paul avant d’ajouter : "J’ai vu tout de suite trois personnes, deux hommes et une jeune femme qui étaient encore par terre et qui saignaient vraiment beaucoup. Les secours ont mis 40 minutes à arriver, on attendait."

Lire aussi

La personne qui était à terre devant mon restaurant est décédée 15 minutes plus tard- Un restaurateur présent sur les lieux.

Plusieurs femmes présentes non loin des coups de feu ont également été choquées par la scène, alors que l’une d’entre elles a visiblement été touchée aux jambes : "On a entendu des coups de feu et les personnes nous ont dit de courir, courir, courir. On a couru et puis, à la première porte on est entrés. Notre cousine nous a dit qu’elle ne pouvait plus marcher, on l’a ramené ici. [...] On est passé entre les balles."

Enfin, un restaurateur a été témoin de l’horreur alors qu’il assurait le service. "J’étais en train de servir, j’ai entendu une détonation, j’ai cru que c’était une ardoise qui tombait. Malheureusement, quand je suis sorti j’ai vu un corps à terre, j’ai vu une personne partir en courant avec une arme" a-t-il indiqué avant de poursuivre : "J’ai couru au milieu de la rue pour voir ce qu’il se passait et j’ai vu cette personne tirer encore un peu partout dans Strasbourg. La personne qui était à terre devant mon restaurant est décédée 15 minutes plus tard."

"Je me suis retrouvée avec dix flics à l’intérieur"

Quelques heures après la fusillade, en pleine traque du principal suspect, d'autres Strasbourgeois ont quant à eux été témoins de lourdes opérations de police. "J'étais en train de m'occuper de mon enfant, j'ai entendu un bruit sourd comme un coup de fusil donc j'ai regardé à la fenêtre directement et j'ai vu plein de lampes torches, je me suis dit 'ils se font peut être cambrioler", témoignait notamment dans la matinée sur LCI une habitante de la rue d'Epinal, dans le quartier Neudorf, où la trace de l'assaillant a été perdue. 

Et cette dernière de poursuivre son récit : "en l'espace de cinq minutes j'ai vu énormément de policiers arriver dans la rue avec des fusils, des lumières, ils cherchaient sous les voitures ils m'ont dit de fermer les fenêtres et les volets qu'ils allaient tirer. Vers 22h30 du matin, j’entends des bruits sourds chez le voisin, j'ai pensé à un assaut, j'ai eu très peur et en fait ils étaient en train de défoncer ma porte d'entrée. J'ai agrippé mon enfant et je me suis retrouvée avec dix flics à l’intérieur, j'ai du mettre les mains en l'air, me mettre au sol, pas bouger, en fait ils pensaient qu'il était chez moi, ils n'ont rien trouvé."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter