Tour de France 2017 : Arnaud Démare signe la première victoire française au sprint depuis 2006

DirectLCI
COCORICO - La 4e étape du Tour de France a vu la première victoire française de cette édition 2017. Arnaud Démare (FDJ), champion de France en titre, a pris le dessus sur ses adversaires ce mardi 4 juillet à Vittel. Il s'agit de la première victoire française au sprint depuis Jimmy Casper à Strasbourg, le 2 juillet 2006. Le Beauvaisien récupère par la même occasion le maillot vert.

Vittel en bleu-blanc-rouge. Au lendemain du show de Peter Sagan à Longwy, la 4e étape entre Mondorf et Vittel semblait promise aux sprinteurs. Mais cette fois, l'emballage final massif a profité un Français, en la personne d'Arnaud Démare. Le champion de France est le premier pensionnaire de l'équipe FDJ à s'imposer au sprint sur le Tour depuis Baden Cooke à Sedan, en 2003. Il est surtout le premier Français à s'illustrer dans un finish massif depuis un certain Jimmy Casper à Strasbourg, le 2 juillet 2006... il y a onze ans ! 


Le final a été également marqué par la chute sévère de Mark Cavendish, bousculé par Peter Sagan. 

La victoire d'étape et... le maillot vert sur les épaules

Deuxième dimanche à Liège, sixième la veille à Longwy, le Beauvaisien de 25 ans a confirmé sa forme éblouissante mardi, en s'imposant dans la station thermale, au terme d'une nouvelle étape plate de 200 km. Lancé à plus de 70 km/h, dans ce final technique, tortueux et en faux plat montant, Démare a accéléré pour prendre le meilleur sur un petit groupe qui a su éviter les multiples chutes pour s'imposer à la pédale devant Peter Sagan (Bora-hansgrohe), vainqueur de la 3e étape à Longwy, et Alexander Kristoff (Katusha-Alpecin).  


"Gagner sur le Tour, c'est le must, à 500 mètres je voyais qu'il avait la bonne jambe et que ça allait passer, s'est félicité Marc Madiot, le manager général de la FDJ. Il arrive à maturité." En plus de glaner la première victoire d'étape pour un Français, Arnaud Démare vient de se vêtir du maillot vert, désignant le meilleur sprinteur du Tour de France. "Un objectif" dit-il. Avec la disqualification de Peter Sagan, le rêve est à portée de main.

Lire et commenter