Tour de France : 5 choses à savoir sur Lilian Calmejane, vainqueur aux Rousses et guerrier de Direct Énergie

DirectLCI
PORTRAIT - Pour son premier Tour de France, Lilian Calmejane vit un rêve éveillé. Vainqueur d'étape à la station des Rousses ce samedi, lors de la 8e étape de la Grande Boucle, le successeur annoncé de Thomas Voeckler chez Direct Énergie fait preuve d'une précocité impressionnante.

Lilian Calmejane. Avant sa victoire sur le Tour, son nom ne vous était peut-être pas familier. Mais, à 24 ans, le coureur de Direct Énergie vient à coup sûr de changer de dimension, en s'imposant après un numéro de soliste lors de la 8e étape de la Grande Boucle. Révélé l'an dernier à l'occasion d'une victoire sur la Vuelta, l'Albigeois a déjà marqué son premier Tour de son empreinte. 


Pourtant, celui qu'on désigne comme le successeur de Thomas Voeckler, son équipier dans l'équipe dirigée par Jean-René Bernaudeau, garde la tête sur les épaules, et sait que tout reste à faire. D'ailleurs, qui est-il vraiment ?

  • 1Un palmarès qui fait déjà mouche

    À 24 ans, l'Albigerois a déjà à son actif un palmarès remarquable. Vainqueur d'étape sur la Vuelta l'an dernier et, cette année, de l'Etoile de Bessèges, de la Semaine Coppi et Bartali, du Circuit de la Sarthe avec des succès d'étapes à chaque fois et meilleur grimpeur de Paris-Nice, Lilian Calmejane est le coureur qui monte. Son premier succès sur le Tour, lors de la 8e étape reliant à Dole à la station des Rousses, confirme sa très bonne dynamique.

  • 2La Vuelta, son premier fait d'armes

    Le monde professionnel n'a pas mis longtemps à découvrir Lilian Calmejane. Pour sa première saison pro et son premier Grand Tour, le protégé de Jean-René Bernaudeau a raflé le gros lot en remportant la 4e étape de la Vuelta l'an dernier. Comme sur le Tour, il avait senti le bon coup en prenant la bonne échappée, avant de leur fausser compagnie à neuf kilomètres du sommet.

  • 3Le successeur de Thomas Voeckler

    Depuis le début du Tour, le natif d'Albi a souvent mis son nez à la fenêtre. Un style qui rappelle ceux de Tony Gallopin et Thomas Voeckler, deux des plus gros palmarès actuels du cyclisme français. S'il dit de lui qu'il n'est ni grimpeur ni un sprinteur, "Calmej" est en revanche doué quand il s'agit de dompter les montées courtes. Voeckler, qui se reconnaît en lui, l'a d'ailleurs pris sous son aile chez Direct Énergie. Une manière pour lui de l'adouber et d'en faire son successeur avant de raccrocher définitivement. 

  • 4Un coureur sans entraîneur

    Coureur passe-partout, et déjà vainqueur d'étape sur le Tour à seulement 24 ans, l'Albigeois a pourtant encore des leviers pour progresser puisqu'il n'est suivi par aucun entraîneur. Chose rare dans le monde professionnel actuel. Mais "l'erreur" devrait bientôt être réparée? Le Tour de France devrait lui servir en termes de visibilité.

  • 5Un amateur de "bonne bouffe"

    As de fourneaux, Lilian Calmejane a réussi à concilier sport de haut niveau et bonne bouffe. Le coureur de Direct Énergie poste régulièrement des photos de ses exploits culinaires sur les réseaux sociaux. Entrée, plat ou dessert, il s'essaie à tout. Son crédo : se faire plaisir tout en mangeant mieux. Et visiblement, ça paie.

Plus d'articles

Lire et commenter