Tour de France 2017 - On boucle la 5e étape : Aru sur les traces de Nibali et le jaune va si bien à Froome

DirectLCI
COMPTE-RENDU - Ce mercredi, Fabio Aru (Astana) s'est imposé en solitaire au sommet de la Planche des Belles Filles, lors de la 5e étape du Tour de France. Chris Froome (Sky) en a profité pour revêtir le maillot jaune. Romain Bardet (AG2R-La Mondiale) a quant à lui tenté de sauver les meubles, contrairement à ses compatriotes.

Comme prévu, les favoris sont sortis du bosquet. Ce mercredi 5 juillet, lors de la 5e étape, Fabio Aru (Astana) s'est imposé au sommet de la Planche des Belles Filles. Le champion d'Italie a fait la différence en partant en solitaire dans les deux dernières kilomètres pour griller la politesse à Dan Martin (Quick Step Floors) et Chris Froome (Sky). Le Britannique, double tenant du titre, récupère ni vu ni connu le maillot jaune. 


Au général, Romain Bardet (AG2R-La Mondiale) - 5e de l'étape - a perdu 4 secondes, Contador 6 secondes et Quintana 14 secondes. Le Britannique, qui s'était révélé à cet endroit même il y a cinq ans, trace doucement sa route jusqu'à l'arrivée sur les Champs-Élysées le 23 juillet prochain.

Le vainqueur de l'étape

On attendait de savoir qui serait le plus fort. À la Planche des Belles Filles, c'est Fabio Aru qui a fait forte impression. Au terme des 160,5 kilomètres de cette étape, conclue par un "mur" de 20%, le champion d'Italie a su attendre son heure avant de porter une attaque salvatrice laissant sur place les autres favoris. Trois ans après Vincenzo Nibali, qui avait pris le pouvoir ici même en 2014 pour ne plus le lâcher jusqu'à Paris, le grimpeur d'Astana - contraint de renoncer au Giro pour une blessure au genou - marche dans les pas de son illustre aîné.

Le Français du jour

Ce 104e Tour de France, c'est le 15e mais aussi le dernier pour Thomas Voeckler. Et le leader de Direct Énergie, l'une des figures majeures du cyclisme français, a décidé de se faire plaisir une dernière fois en arpentant les routes de France en juillet. Parti dans l'échappée matinale, en compagnie Mickaël Delage (FDJ) et Pierre-Luc Périchon (Fortunéo), le coureur connu pour avoir porté le maillot jaune pendant dix jours en 2004 a de nouveau régalé les fans venus se masser pour apercevoir. Mais à 38 ans, le futur retraité n'a pu résister à la fougue et à la jeunesse des favoris de l'épreuve. Mais on devrait le revoir d'ici la fin du Tour de France.

Le fait du jour

En vidéo

Tour de France : Bardet "content" de son entrée en matière

Si Romain Bardet, deuxième de la dernière Grande Boucle, a limité plus ou moins la casse, en grattant une 5e place à la Planche des Belles Filles, on ne peut pas en dire autant des autres. Les Français n'ont pas été à la fête lors de l'ascension vosgienne. Pierre Latour (AG2R-La Mondiale) cède son maillot du meilleur jeune à Simon Yates. Pierre Rolland (37e à 2'24"), Thibaut Pinot (52e à 4'11") et Warren Barguil (57e à 4'40"), outsiders, ont tous déjoué.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter