Tour de France 2017 - On boucle la 9e étape : la bataille Froome-Aru, l'abandon de Porte et la première d'Uran... un dimanche de folie sur le Tour

DirectLCI
COMPTE-RENDU - Cette 9e étape nous en a fait voir de toutes les couleurs. Rigoberto Uran (Cannondale-Drapac) a devancé Warren Barguil d'un cheveu et a remporté sa première victoire sur la Grande Boucle. Richie Porte (BMC) a été contraint d'abandonner quand Chris Froome (Sky) a conforté son leadership.

L'étape la plus dure du Tour. C'est comme ça qu'elle avait été présentée. Ce dimanche, la 9ème étape du Tour de France entre Nantua et Chambéry, qui compilait sept difficultés, dont trois cols hors catégorie, a tenu toutes ses promesses. Et au bout des 181,5 km de course entre le Jura et la Savoie, c'est à la photo-finish que le Colombien Rigoberto Uran (Cannondale-Drapac) a devancé le Français Warren Barguil (Sunweb). 


Christopher Froome a été attaqué par Romain Bardet (AG2R-La Mondiale), mais aussi par son nouveau dauphin, Fabio Aru (Astana). Mais le Britannique, leader de la Sky, n'a pas tremblé pour conserver son maillot jaune. 

Le vainqueur du jour

Habitué du Giro, où il a terminé deux fois deuxième du général, Rigoberto Uran avait choisi de faire l'impasse cette année pour se concentrer sur les Classiques et le Tour. Avant cette année, le leader de la Cannondale-Drapac avait participé deux fois à la Grande Boucle... sans jamais remporter la moindre étape. C'est désormais chose faite avec cette victoire d'étape au sprint à Chambéry. Éternel espoir du cyclisme, le grimpeurconfirme les espoirs placés en lui. Il a d'ailleurs été salué en personne par le président de la Colombie, Juan Manuel Santos.

Le Français du jour

"C'est presque un miracle". Warren Barguil (Sunweb) le dit lui-même. Renversé par une voiture à l'entraînement il y a un an et demi, et victime d'un trait de fracture à la hanche fin avril, le Breton a été tout proche de l'exploit ce dimanche. Mais le verdict de la photo-finish a brisé ses espoirs de victoire d'étape. "Je suis vraiment déçu. La ligne est plus courte à l'intérieur, je l'ai passé seulement après…", a-t-il confié à l'arrivée. S'il n'y a pas eu victoire au bout, il a en revanche gagné le droit de porter le maillot à pois, récompensant le meilleur grimpeur. "Je reviens d'assez loin, c'est aussi une satisfaction. Ma crête iliaque était cassée en trois, on m'avait annoncé que le délai de huit semaines était trop court pour le Tour…" Un courage d'ailleurs récompensée par le prix de la combativité. Inespéré.

En vidéo

Il a frôlé la victoire : Warren Barguil réagit à son arrivée à la 9ème étape du Tour de France

Le clin d'oeil du jour

Ce dimanche 9 juillet, alors que les échappés, le peloton et les attardés s'affrontaient à tous les niveaux dans le tryptique dantesque de cette 9e étape, une scène inattendue a animé le passage de la caravane publicitaire du Tour. À un kilomètre du sommet du Mont du Chat, un véhicule a été victime d'un problème mécanique sur sa boîte de vitesse. Le char en question ? Celui du Journal de Mickey. Une souris donc. Non, ça ne s'invente pas.

En vidéo

Tour de France : "J'ai beaucoup de regrets ce soir" déclare le Français Romain Bardet

Outre ce fait relativement comique, cette 9e étape a été marquée par plusieurs événéments moins rejouissants, tels que les abandons de Geraint Thomas (Sky) et Richie Porte (BMC) ou encore le hors-délai d'Arnaud Démare (FDJ).

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter